Minute facile > Beauté > Soin du corps > Quels sont les risques de l'épilation au laser ?

Quels sont les risques de l'épilation au laser ?

Ces dernières années, l’épilation au laser est devenue une technique très pratiquée dans le domaine du « dermato cosmétique ».

Près d’un demi-million de cures ont été effectués par des chirurgiens dermatologues en 2011.

Mais un nombre inconnu de procédures sont réalisées chaque année par des non-médecins, dont les formations sont minimales.

Les traitements ne sont pas sans risques. Pratiqués de manière incorrectes, ils peuvent causer des blessures marquantes et des brûlures sévères sur des zones sensibles du corps, telles que le maillot et la moustache.

En 2011, le pourcentage de procès contre la chirurgie au laser impliquant un non-médecin a augmenté de 78% alors qu’il était de 36% en 2008.

L’épilation au laser est le traitement le plus cité lors de ces litiges. La lumière à pulsations intenses est également un autre type de traitement populaire, utilisé pour rajeunir la peau et éliminer les rides.


  1. Danger des spas médicaux

    Etape 1/3 :

    Danger des spas médicaux


    Les médecins s’inquiètent de l'augmentation du nombre d’installations non médicales telles que les spas médicaux. Ces derniers offrent des soins cosmétiques et des traitements au laser, mais ils n’ont aucun personnel qualifié sur place.

    Les médecins affirment même que dans ces établissements, il ne se passe pas une semaine sans complication avec le laser.

    Les professionnels de la santé rappellent aussi que ce n’est pas le laser qui fait le travail, mais plutôt l’opérateur !

    Pour le cas d’une patiente traitée par un opérateur laser qui n’était pas un médecin, on lui a offert des traitements répétés pour ses jambes pendant quatre semaines d’intervalle au lieu de 10 à 12 semaines.

    La situation s’est terminée par une poursuite judiciaire et un accord à l’amiable.
  2. Médecine du Far West

    Etape 2/3 :

    Médecine du Far West


    Certains médecins déclarent même qu’il s’agit plutôt de la médecine du Far West ! Une personne lambda entre dans un spa, et en voyant quelqu’un vêtu d’une blouse blanche, elle suppose que c’est un médecin.

    Les personnes qui ont le plus grand risque de complications sont celles qui ont le plus de pigment naturel et qui ont la peau bronzée.

    Un opérateur laser sans formation médicale peut traiter quelque chose qui ressemble à une tâche solaire, mais qui est en réalité un cancer de la peau. La tâche masque la maladie jusqu’à ce qu’elle soit à un stade plus avancé.

    Actuellement, il y a très peu d’assistance médicale et de contrôle dans les centres de bien-être comme les spas.

    Chacun devrait donc être à la fois plus vigilant et plus raisonnable avant de commencer un traitement dans ces établissements.

  3. Considérer les facteurs suivants

    Etape 3/3 :

    Considérer les facteurs suivants


    ▪ Demander si l’installation appartient à un médecin qualifié et si elle est disponible de suite pendant le traitement. Demander aux fournisseurs d’examiner vos antécédents médicaux. Demander également les procédures à réaliser en cas d’urgence.

    ▪ Demander qui va effectuer le traitement. Se renseigner sur ses diplômes et les formations de l’opérateur. Demander combien de fois il a effectué une épilation au laser.

    Demander aussi s’il a déjà effectué une épilation sur la zone sur laquelle vous souhaitez traiter.

    ▪ Demander si l’épilation au laser convient à votre type de peau, à votre teint ou à la partie du corps à traiter.

    Demander de faire un petit essai sur une autre peau avant de commencer le traitement. Les diabétiques et les personnes ayant des difficultés de cicatrisation de plaies sont vulnérables aux effets secondaires de ce traitement.

    Il est donc préférable de consulter un médecin avant de subir un traitement au laser.

    Si vous ressentez des douleurs ou remarquez des décolorations après le traitement, n’hésitez pas à appeler votre médecin immédiatement !


    - A voir aussi ->> Traitement au laser de la couperose.



Mots clefs : épilation laser s'épiler laser épilation lumière pulsée épilation danger laser