Minute facile > M6 Coaching > 100% vous > Médicaments génériques et campagne handivalide

Médicaments génériques et campagne handivalide

Vous avez lu dans la presse que les médicaments génériques n'ont pas les mêmes vertus que ceux qui sont originaux et vous voulez connaître la vérité sur ce sujet ? Le cas des personnes handicapées vous tient à cœur et vous souhaitez en savoir plus sur la campagne handivalide ? Pour le premier volet de cette séquence, Michaël Zazoun, pharmacien et Estelle Denis de 100 % Mag vous apportent des notions éclairées sur les médicaments génériques. Le second volet est consacré à la campagne handivalide qui a permis à notre invité de réaliser certaines expériences très intéressantes. Regardez la vidéo.

  1. Etape 1 : La vérité sur les...

La vérité sur les médicaments génériques L'Académie de Médecine vient de publier un rapport sur les médicaments génériques. Toute la presse a repris ce document et les clients qui fréquentent les pharmacies refusent désormais d'admettre que les médicaments génériques sont pareils aux spécialités. Notre invité affirme que les médicaments génériques sont les mêmes que les autres médicaments. Ils ont le même principe actif, le même dosage. Certes, les excipients diffèrent, mais au final ces substances ont les mêmes vertus. Un patient peut faire une allergie, comme avec n'importe quel autre médicament. Cet état n'est pas uniquement lié aux génériques.

Des indications incomplètes Le rapport dit qu'il existe une différence entre les génériques dans certaines classes thérapeutiques. Prenons l'exemple d'un médicament pour fluidifier le sang.Il explique qu'un lot a été retiré en Inde. C'est totalement vrai, mais il oublie de mentionner que 40 spécialités de génériques ont été contrôlées et qu'elles ont été toutes déclarées bonnes. Il en est de même que pour les antibiotiques. Pour ces derniers, la différence a été prouvée pour un seul cas, mais il n'était pas commercialisé en France. L'agence de sécurité a même dit que ce n'était pas inquiétant et que les autres génériques de cet antibiotique ne sont pas concernés.

Les prix des médicaments ont baissé depuis l'arrivée des génériques Dans sa conclusion il explique que les économies apportées par les génériques sont moindres parce que les prix des médicaments originaux ont connu une baisse. Ils sont proposés aux mêmes prix que les génériques.Auparavant, le générique coûtait moins cher qu'un médicament original. C'est après l'arrivée du générique sur le marché que le médicament original a changé de prix. On peut dire que c'est grâce aux génériques que les coûts des médicaments ont baissé. Ces derniers ont été toujours vendus à un prix élevé et la Sécurité sociale a dû beaucoup débourser pour leur remboursement. Notre invité lance un appel pour soutenir le générique puisque c'est capital pour le système de santé.

Des économies estimées à 10 milliards d'euros Dans les recommandations finales de ce rapport, les agents expliquent qu'ils aimeraient qu'il y ait un contrôle pour les génériques et pour les médicaments originaux. L'agence a précisé qu'une telle précaution est nécessaire pour éviter toute polémique. Notre invité tient à faire remarquer que de nombreux pharmaciens informent déjà leurs patients. Par ailleurs, ils se battent contre certains médecins qui indiquent sur l'ordonnance que les médicaments prescrits ne sont pas substituables, empêchant ainsi aux pharmaciens de les remplacer par des génériques. Ce genre de rapport nous ramène 10 ans en arrière. Avec les génériques, on peut réaliser plus de 10 milliards d'euros d'économie en espace de 10 ans. Si vous voulez continuer à utiliser toujours votre carte vitale, ne pas payer votre traitement, si vous n'êtes pas favorable à une médecine à deux vitesses où les riches ont davantage accès aux soins par rapport aux personnes les plus pauvres, demandez le générique à votre médecin et à votre pharmacien. Vous contribuerez à la sauvegarde du système de santé et serez soigné de la même manière. 

La campagne handivalide La campagne handivalide a eu lieu du 9 février au 24 mai 2012. Ce programme a permis aux personnes valides de se mettre dans la peau de celles qui sont handicapées. Michaël Zazoun a testé à votre intention quelques expériences que vous pouvez allez faire dans les centres mobilisés. Tester un fauteuil roulantLa première expérience consiste à tester un fauteuil roulant : il s'agit de réaliser un parcours avec ce matériel. Vous êtes encadré par quelqu'un qui vous explique comment faire pour passer un obstacle. Vous devez adopter une attitude particulière pour réussir : il faut maintenir votre buste et vous pencher légèrement vers l'avant. Vous vous mettez vraiment dans la peau d'un handicapé. Se mettre dans la peau d'un non-voyantEnsuite, vous pouvez réaliser une autre expérience en entrant dans la peau d'un non-voyant. Muni d'une canne blanche, laissez-vous guider uniquement par la voix de la jeune fille. Faites des mouvements de gauche à droite avec votre canne.Le contexte est très déstabilisant. Vous avez une certaine idée de la vie des non-voyants et à quel point il est difficile de se déplacer, de monter un escalier ou de repérer un banc pour s'asseoir sans l'aide de la vue. Se mettre dans la peau d'un sourd-muetEn passant à l'atelier de langue des signes français, vous pouvez rencontrer une personne sourde et muette. Vous pouvez apprendre à vous exprimer à l'aide de signes. Les gestes sont intuitifs.

Pour conclure Grâce aux explications apportées par l'invité de 100% Mag, vous connaissez maintenant toute la vérité sur les médicaments génériques. Vous en savez également davantage sur la campagne handivalide qui vous offre l'opportunité de vous mettre dans la peau d'une personne handicapée. Ne ratez pas cette vidéo, elle est très instructive.

Mots clefs : médicaments campagne 100% Mag Estelle Denis