Minute facile > Sexo > Psychologie > Les fantômes, les scientifiques et les médiums

Les fantômes, les scientifiques et les médiums

Vous êtes intéressé par les phénomènes paranormaux ? Vous voulez savoir ce que pensent les scientifiques et les médiums sur les fantômes et les maisons hantées ? Mac Lesggy de E=M6 compare la théorie du médium et du scientifique pour démontrer l'existence des esprits, des bruits suspects et des apparitions en tous genres. 13% des Français croient en l'existence des fantômes. Ce n'est pas parce que le phénomène est trop étrange qu'il est inexplicable. Les médiums et les scientifiques essayent de vous apporter leur propre théorie sur ce point. Suivez bien les explications en vidéo.

  1. Etape 1 : L'histoire du chât...

L'histoire du château de Poitou-Charentes Ce joli château de Poitou-Charentes datant du 14e siècle a l'air bien paisible. Pourtant, selon ses propriétaires, il est hanté. Autrement dit, on pense qu'il est habité par des fantômes.Il y a 3 ans, Véronique et son mari ont acheté cette demeure abandonnée depuis 60 ans. Ils ne pensaient pas avoir à cohabiter avec des colocataires invisibles. Quelques jours après son arrivée, la famille commençait à sentir des phénomènes étranges.Il y a eu des apparitions, des bruits des meubles qui étaient tirés et qui bougeaient. Des choses très étonnantes qui arrivaient aux 5 personnes de la famille. Ce phénomène se produit surtout pendant la nuit.

La chasse aux fantômes L'équipe de E=M6 accepte courageusement de veiller et pour l'accompagner dans cette chasse aux fantômes, Véronique a fait appel également à un médium Lexa Marau. Elle est spécialisée en investigation paranormale et elle est assistée par Nicolas. La nuit promet d'être agitée. Dès son arrivée, le médium sentait déjà l'arrivée des esprits à l'étage. C'est notamment dans cet endroit que les phénomènes se passent. Pour détecter les fantômes, Lexa utilise un matériel très simple tel qu'une caméra, un appareil photo et un enregistreur sonore numérique. Ce dernier permet d'enregistrer des sons numériquement ou rechercher des sons qui sont inaudibles de façon naturelle.C'est parti pour une nuit de chasse aux fantômes dans le château. Lexa essaie d'établir le contact avec l'intrus dans chaque pièce. Malheureusement, il ne se passe rien pendant cette nuit. Cependant, au petit matin lorsqu'elle inspecte la cave, elle a dû ressentir une présence. Elle a enregistré quelque chose avec son appareil numérique. En isolant le son, les propriétaires en sont persuadées qu'il s'agit de la voix du fantôme.Historienne de formation, Véronique pensait même avoir compris ce qu'il disait. « Pigna » serait, selon elle le raccourci de « Soupigna ». Il s'agit d'un mot vieux en français qui signifierait : perturbateur.

L'explication apportée par Martin Florent le scientifique Pour en avoir le cœur net, l'équipe a soumis cet enregistrement à Martin Florent, ingénieur et membre de l'observatoire Zétetique, un centre de recherche de formation sur les phénomènes paranormaux. Ce dernier a reçu l'équipe chez lui pour quelques expériences.Pour lui, il existe plusieurs explications possibles dans un bruit. Le bruit d'une manche qui frotte contre une veste, de quelqu'un qui se raclait la gorge ou d'un pied qui glisse par terre, on les appelle tous des bruits blancs. Dans ces bruits, on peut entendre des sons qui peuvent ressembler à des mots. Cependant, tout le monde pense entendre un mot très distinctif : « pigna ». Pour le scientifique, ils seront tous victimes d'une illusion auditive. Le scientifique en déduit alors que si on ne vous dit pas ce qu'il y a à entendre, il est très difficile de comprendre. Par contre, si on vous dit de faire attention à ce que vous avez entendu, d'un seul coup tout le monde y prête attention à la voix.

L'expérience Si vous n'y croyez pas, faites cette expérience. Vous allez avoir probablement une illusion auditive :Prenons un célèbre morceau de musique rock chanté en anglais et soyez attentif. La chanson de Scorpion assez connue intitulée « Still loving you » où à un moment on peut entendre dire le chanteur dans le refrain : « so strong that I can trought ». Il y a une tout autre perception en français : « ce soir, j'ai les pieds qui puent ». Écoutez ce bout de chanson avec cette interprétation. Notre cerveau a donc tendance à rapprocher des sons inconnus à des mots qu'il connaît. La question qu'on se pose c'est : « pourquoi associer ce son à la voix d'un fantôme ? ».

L'explication d'Anna Cognet, psychologue C'est vrai qu'il y a quelque chose de réel, mais au lieu de l'interpréter simplement comme un bruit d'autrui, on va s'imaginer et on va interpréter ceci comme la voix d'un fantôme ou d'une parole prononcée. Dans cette expérience, vous allez voir que vous pouvez aussi être victime d'une illusion visuelle.Cette fois, la propriétaire du château montre à l'équipe des photos sur lesquelles elle pense voir des fantômes. Parmi ces photos, il en existe une qui a été troublante et qui a été prise par sa fille dans le salon.

Peut-on affirmer qu'il s'agit vraiment d'un fantôme ? Sur ce genre de cliché, il est peu probable d'observer quelqu'un qui est en train de fumer une cigarette.Quand vous prenez une photo où il y a une fumée de la cigarette qui vient, la lumière du flash de l'appareil photo réfléchit dans la brume de la cigarette. À ce moment-là, on se retrouve avec un effet dans lequel ni plus, ni moins représente de la fumée blanche. Cela pouvait être de la fumée blanche de la buée provenant de la conduite d'eau chaude ou d'autres phénomènes physiques.De son côté, Véronique voit distinctement des traits d'un humain. On peut voir quand même assez nettement sur le profil une espèce d'encolure, des bras, d'un début de robe et d'une chevelure.Les illusions et la capacité projectile dans l'être humain intéressent beaucoup les psychologues. Cette dernière sert même à comprendre quelque chose de l'être humain.

Test psychologique : le Rorschach Les psychologues se servent de ces interprétations dans un célèbre test psychologique : le Rorschach. Cette expérience consiste à observer des taches d'encre et à dire ce que l'on voit.Exemple : des gens peuvent voir sur une image une chauve-souris, mais il peut aussi s'agir d'un profil de 2 chiens dos à dos.Vous l'aurez compris alors que dans l'état actuel de la science, les scientifiques ne peuvent pas croire aux fantômes, au grand désespoir du médium. Le médium aimerait beaucoup que les scientifiques prennent plus de temps pour s'y attarder avant d'apporter des jugements. De son côté, les scientifiques veulent que les chasseurs de fantômes viennent avec des preuves réfutables pour démontrer leurs théories. Pour eux, si les fantômes sont capables de parler, est-ce qu'ils ne diraient pas autre chose de plus que « pigna » ?

Pour conclure Même s'ils n'ont pas la même interprétation de ces phénomènes, le médium et le scientifique s'accordent sur un point : ils attendent tous des preuves valables. Grâce aux informations fournies par notre invité, vous en savez plus sur ce que pensent les scientifiques et les médiums à propos de ce sujet. Ne ratez pas la vidéo.