Minute facile > Sexo > Vie de couple > Vaincre la peur de l'engagement

Vaincre la peur de l'engagement

Ces hommes qui ont peur d'aimer… ces femmes qui ont une phobie de l'engagement… vous en faites partie ? Vous voulez vaincre cette peur de s'investir dans une relation amoureuse ? Gislaine Duboch, psychothérapeute et sexologue à Paris (gislaine-Duboc.fr), vous livre ses conseils pour remédier à la peur de l'engagement. « Aimer c'est connaitre la douleur de tant de tendresse ». Cette phrase résume tout sur l'amour et la vie de couple. La souffrance et la séparation font partie intégrante de la vie de couple. La peur de la souffrance et de la séparation est donc la peur de s'engager, la peur de s'investir. Pourtant, pour aimer, il faut s'engager. Et pour bien s'engager, suivez le guide dans la vidéo !

  1. Etape 1 : Aimer, c'est souff...

Aimer, c'est souffrir joyeusement Dans notre société contemporaine, la peur de l'engagement se développe à une vitesse exponentielle.Ce problème est l'une des causes principales de la consultation d'un psychothérapeute.Nous vivons dans une société où la souffrance est un vice qui se manifeste par une difficulté à s'adapter.Toujours est-il qu'il est possible d'y remédier et d'éviter la souffrance.Or, aimer signifie déjà accepter la souffrance.Par voie de déduction, la peur de l'engagement est la peur d'aimer.

Trop aimer rime à trop souffrir Quel que soit votre partenaire, quelle que soit sa qualité, à un moment où à un autre, vous allez souffrir.La souffrance fait partie intégrante de la vie de coupleLa vie de couple peut être assimilée au moment où vous allez au restaurant.Vous ne pouvez pas manger et partir sans payer d'addition.Plus vous restez longtemps avec votre partenaire, plus vous êtes heureux, plus la souffrance est grande.

Aimer jusqu'à la séparation L'amour éternel est un souhait, mais à tout moment l'autre peut quitter ce monde.La séparation est alors inévitable quelle que soit la façon dont elle survient.Il ne faut pas s'imaginer que la séparation est une simple hypothèse.Bon nombre de couples peuvent atteindre un âge d'or, le bonheur d'être deux peut durer plus de 30 ans, mais tôt ou tard, l'autre qui a pris tant de place peut partir.Aucun couple ne peut alors prétendre à pouvoir échapper à la séparation.

Aimer à être courageux A partir du moment où vous acceptiez la souffrance et la séparation, vous n'avez plus peur de l'engagement.La vie à deux est un risque calculé dont il faut assumer le prix.L'amour et la vie de couple nécessitent du courage, car il faut être courageux pour aimer.Pour s'affranchir de la peur de l'engagement, il faut se lancer en connaissance de cause.L'acceptation des conséquences de nos actes est le meilleur moyen pour être courageux.

Aimer, c'est s'abandonner L'engagement est le commencement d'une route à tracer ensemble.S'engager, c'est écrire ensemble son histoire de couple.La peur de l'engagement se définit ainsi comme la peur de commencer une route et d'avancer.Tout un chacun souhaite plutôt connaître la suite que de débuter.Du fait de cette envie de tout contrôler, l'engagement est perçu comme une prison.Dans nos sociétés contemporaines, la notion de liberté est puissante à tel point où l'individualité prime sur tout.Actuellement, l'autre est revalue à l'ordre d'un objet et beaucoup veulent s'engager, mais partiellement.Bref, la peur de l'engagement se définit comme la peur de s'investir, la peur d'être courageux.A partir de ces conseils, plus rien ne vous empêche à vous lancer dans une relation amoureuse.

Mots clefs : amour