Minute facile > Loisirs > Activités artistiques > Quelles sont les couleurs primaires ?

Quelles sont les couleurs primaires ?


Cela dépend de votre perspective. Les couleurs primaires sont supposées être des séries de couleurs qui peuvent être combinées pour créer toutes les couleurs, ou un sous-ensemble représentatif de toutes les couleurs.

Premièrement, pour comprendre le concept, nous devons connaître la définition d’une couleur. La première idée est plutôt naïve. Vous avez probablement appris que la couleur d’un faisceau lumineux est définie par sa longueur d’onde. Les longueurs d’onde visibles par l’œil humain se situent entre 300 à 700 nm et elles constituent les couleurs de l’arc-en-ciel.


  1. Les couleurs de l'arc en ciel

    Etape 1/3 :

    Les couleurs de l'arc en ciel



    Cependant, vous auriez pu constater que l’arc en ciel ne présente pas réellement toutes les couleurs. Sachez que l’œil humain est capable de percevoir plusieurs couleurs en observant des combinaisons de longueurs d’onde.

    L’œil humain a ses limites, ce ne sont pas toutes les combinaisons de longueur d’onde qui sont perçues distinctement. L’œil humain comprend seulement trois sortes de récepteurs capables de distinguer les couleurs, qui s’agitent et reçoivent des signaux lorsqu’ils observent la couleur.

    Le cerveau reçoit alors trois signaux distincts avec lesquels on définit la couleur perçue d’un faisceau de lumière. Les longueurs d’onde qui agitent les cônes rétiniens correspondent au rouge, au vert et au bleu (RGB). Les différentes combinaisons et les différents niveaux d’activation produisent toutes les couleurs. Le jaune est perçu lorsque le cône vert et le cône rouge sont activés de manière égale. Le blanc l’est lorsque les cônes rouge, vert et bleu sont activés.
  2. Les combinaisons de couleurs

    Etape 2/3 :

    Les combinaisons de couleurs



    Le rouge, le vert, et le bleu sont les couleurs primaires parce que leur combinaison peut générer toutes les couleurs perceptibles par l’œil humain. Elles sont aussi les trois couleurs uniques que le moniteur de votre ordinateur peut produire, et leurs combinaisons créent les autres couleurs.

    Beaucoup de couleurs n’apparaissent pas très bien sur l’écran d’un ordinateur. L’International Klein Blue en est un exemple concret, mais il est évident qu’un moniteur ne réussira pas à produire de l’or !

    Combiner le rouge, le vert et le bleu pour former une couleur est appelé « combinaison de couleurs additives ». Quand on travaille avec des pigments au lieu des lumières, au cours duquel on mélange des pigments, l’objet que l’on obtient absorbe cette couleur et l’œil ne peut plus l’atteindre. Vous commencez avec le blanc et vous soustrayez des couleurs pour créer l’effet de votre souhait. Les peintres utilisent le rouge, le jaune et le bleu. Toutefois, comme on connait l’œil humain, il est actuellement soutenu que les trois couleurs inverses, c'est-à-dire les opposés du rouge, du vert et du bleu, peuvent produire une plus large gamme de couleurs. Les couleurs primaires sont alors le cyan (blanc où l’on a enlevé le rouge, ou le bleu et le vert), le magenta (blanc sans le vert, ou sans le rouge et le bleu) et le jaune (blanc où l’on a retiré le bleu, ou le vert et le rouge) !

    Ce modèle de soustraction de couleurs est loin d’être parfait. Par exemple, si on combine les trois couleurs précédentes, c'est-à-dire le cyan, le magenta et le jaune, on ne peut pas obtenir du noir parfait. C’est pour cela que les imprimeurs ajoutent l’encre noir comme une quatrième couleur.

  3. Autres systèmes de couleurs

    Etape 3/3 :

    Autres systèmes de couleurs



    Il existe d’autres systèmes de couleurs qui ne sont pas basés sur des couleurs de base. Par exemple, dans le cas du système HSB, les couleurs sont définies par « Hue » (nuance), « Saturation » (proche du gris) et « Brightness » (proche du noir ou du blanc). Comme vous l’avez remarqué, le HSB est incontestablement plus intuitif que les autres systèmes.

    Pour terminer, il est clair que les couleurs primaires ne sont pas des phénomènes physiques réels ! Nos trois cônes rétiniens ne sont pas tous conservés chez les animaux, certains en possèdent beaucoup et d’autres en ont moins. Leurs capteurs absorbent les couleurs dans différentes régions. Pour les daltoniens, la perception des couleurs est différente (elle n’est ni meilleure, ni mauvais!) On reportait même des cas de « tétra-chromate » chez certains individus. Ces derniers possèdent quatre cônes rétiniens pour distinguer les couleurs ! La perception des couleurs est très intéressante ! Apprenez à " marier les couleurs en décoration d'intérieur :) "



Mots clefs : couleurs primaires couleurs couleurs rvb couleurs cmjn belles couleurs