Minute facile > Loisirs > Jeux > Faire nul aux échecs

Faire nul aux échecs

Vous aimez le jeu d'échec en ligne ou entre amis ? Une alternative à l'échec et mat s'offre à vous si vous sentez qu'il vous est impossible de remporter la partie d'échec. Il s'agit de la nullité ou du match nul. Yves Lancien, joueur d'échec amateur de Club608echecs.com vous présente les 4 techniques vous permettant de faire nul aux échecs. Le « nul » est une tactique de défenses qui peut résulter aussi bien d'un accord entre les joueurs que d'une décision de l'arbitre à la suite que quelques coups infructueux. Dans la partie nulle, les deux joueurs sont ex aequo et il n'y a ni vainqueur ni perdant. Retrouvez tout dans cette vidéo… regardez !

  1. Etape 1 : Mat ou nul ?

Mat ou nul ? Le but du jeu d'échec est de faire mat contre son adversaire.Toutefois, il arrive qu'aucun des joueurs ne puisse y parvenir.Dans le cas où aucun des deux joueurs ne remporte la partie, il s'agit d'une partie nulle.Le nul aux échecs est donc une partie où il n'y a ni vainqueur ni perdant, les joueurs sont ex aequo.Un joueur peut user de cette position lorsqu'il se trouve dans une situation d'infériorité numérique, c'est-à-dire qu'il dispose moins de pièces que son adversaire.En plus du consentement mutuel des joueurs, la nullité du jeu peut résulter une décision de l'arbitre après une demande des joueurs.

Pat et nul ! La première façon de faire nul aux échecs est de chercher le pat.En fait, le pat est une position dans laquelle un joueur ne peut plus bouger une pièce alors qu'il n'est pas en échec.En effet, ce joueur ne peut plus déplacer une pièce, car les coups qui lui restent sont des coups interdits.Le pat est une technique de défense qui permet de forcer la nullité du jeu.

Echec perpétuel sans être mat En plus du pat, la deuxième technique permettant de faire nul est la perpétuelle.Il en est ainsi quand le même coup revient trois fois sur l'échiquier.Cette tactique permet d'enjoindre son adversaire à répéter les mêmes coups.Par exemple, le roi noir fait un va-et-vient entre g7 et f8 en même temps que la dame blanche oscille ente g5 et d8.Quand cette position revient la troisième fois, les joueurs demandent à l'arbitre de constater la nullité du jeu.Vous savez tout maintenant sur la nullité aux échecs... à vous de jouer !

Mots clefs : jeux échecs