Minute facile > Pratique > Conseils juridiques > Règles relatives au choix du prénom

Règles relatives au choix du prénom

A la recherche du prénom idéal pour votre enfant ? Envie de changer le prénom que vos parents ont choisi de vous donner ? Découvrez en vidéo les règles relatives au choix ou au changement de prénom. Le sociologue Jean-Baptiste Coulmont vous dit tout sur le choix du prénom. Ce sont nos parents qui le choisissent librement sans aucune obligation comme d'avant 1993. Des fois, il faut l'assumer toute notre vie. La loi permet toutefois de changer de prénom, et 90 % des demandes sont souvent acceptés. Pour tout savoir, suivez les explications en vidéo !

  1. Etape 1 : Changement de prén...

Changement de prénom Il est possible de changer de prénom. Ce changement sur l'acte d'état civil n'est pas compliqué. Vous devez toutefois faire appel à un avocat. Chaque année, au moins 3000 personnes demandent un changement de nom. Et 90 % des demandes sont acceptées. Les causes les plus fréquentes de modification sont l'identité culturelle ou cultuelle. Dans certains cas, le changement de prénom est dû à un conflit familial.

Choix du prénom par les parents Vous pouvez donner n'importe quel prénom à vos enfants. L'officier d'état civil est obligé d'inscrire sur l'acte de naissance le prénom que les parents ont choisi pour l'enfant. S'il trouve que le prénom pose problème, il avertira le Procureur de la République. Si ce dernier confirme le souci lié au prénom, il saisira un juge. L'appréciation judiciaire se diffère de ville en ville.

Prénom ou prénoms Nul n'est obligé de porter plusieurs prénoms. Vous pouvez n'en avoir qu'un seul. Les différentes instructions données aux officiers d'état civil pensent qu'il est préférable d'en avoir plusieurs. Il s'agit là d'une simple recommandation et non une obligation. La loi ne précise pas le nombre exact de prénoms.

Choix restreint de prénom Avant 1993, les parents ne pouvaient pas choisir le prénom de leur enfant librement. Les Français avaient l'obligation d'utiliser un prénom en usage dans les calendriers. Cette obligation relevait de la volonté de Napoléon de remettre de l'ordre dans la société française. En Bretagne, en 1973, les Bretons ont trouvé la lumineuse idée de créer un calendrier où figuraient des prénoms bretons. En 1993, la loi a donc changé pour remettre officiellement le droit exclusif des parents à choisir le prénom de leurs enfants.