Minute facile > Pratique > Gérer son budget > Le rôle de la BCE face à la crise de la dette

Le rôle de la BCE face à la crise de la dette

Quel est le rôle de la Banque centrale européenne face à la crise de la dette ? Quelles politiques économiques applique-t-elle pour maîtriser l'inflation ? Comment doit-elle préserver le pouvoir d'achat des ménages ? Voici une vidéo de Dessinemoileco.com illustrant le rôle de la BCE face à la crise de la dette. Indépendance vis-à-vis de l'Etat, dépendance ponctuelle de l'Etat par la monétisation de la dette… ces différentes théories créent des débats afin de trouver la politique la mieux adaptée pour ne pas nuire à la croissance économique en cas de création de masse monétaire. Explications en vidéo !

  1. Etape 1 : Banque centrale et...

Banque centrale et création monétaire Autrefois, la Banque centrale de France était une structure dépendante de l'Etat. Ainsi, lorsque l'Etat avait besoin d'argent, il pouvait être financé par sa Banque centrale. Ce financement crée une augmentation de la masse monétaire circulant dans l'économie. C'est toutefois une cause d'une éventuelle inflation. Cette situation pouvait poser problème, notamment si ce mécanisme était utilisé pour relancer l'économie en période préélectorale. En effet, l'augmentation de la masse monétaire en circulation fait diminuer la valeur de la monnaie détenue par les acteurs économiques et les entreprises. Pour ceux dont les revenus ne sont pas indexés sur le prix, c'est un peu comme si l'Etat créait une nouvelle taxe, car leur pouvoir d'achat diminue. On parle alors de taxe inflationniste. C'est pourquoi, en France, depuis 1993, la banque centrale est indépendante de l'Etat. Elle ne peut plus lui prêter de l'argent directement.

Indépendance de la Banque centrale vis-à-vis de l'Etat C'est sur ce même modèle que la Banque centrale européenne (BCE) a été créée en 1998. Son objectif principal est de contrôler le niveau d'inflation au sein de la zone euro. Pour emprunter, les Etats doivent alors se tourner vers les marchés financiers afin de trouver des investisseurs. La BCE ne peut acheter de dettes publiques que sur le marché secondaire. Il s'agit du marché où la dette a déjà été achetée une première fois par des investisseurs. Cependant, aujourd'hui, dans un contexte de crise, certains Etats européens ont de plus en plus de mal à trouver des investisseurs confiants dans leur capacité à rembourser le financement. Ainsi, les taux d'intérêt augmentent, car les titres de dette sont considérés comme plus risqués.

Monétisation de la dette Pour réduire la dette publique et éviter l'engrenage de ces taux d'intérêt, certains économistes souhaitent que la BCE intervienne ponctuellement en cas de crise. Il s'agit alors de revenir à l'ancien modèle où les Banques centrales rachetaient directement la dette publique. On parle alors de monétisation de la dette. Le risque potentiel de cette stratégie serait d'augmenter l'inflation. Cela pourrait induire une réduction du pouvoir d'achat et nuire à la croissance économique. D'autres économistes estiment que la BCE devrait avoir un double objectif permanent, comme c'est le cas aux Etats-Unis : contrôler le niveau de l'inflation tout en étant attentive au niveau de l'emploi, et donc de la croissance. En effet, accorder une importance équivalente aux deux objectifs pourrait selon la situation économique permettre d'adopter une position moins stricte vis-à-vis de l'inflation. La croissance serait alors davantage favorisée. Ces théories sur le rôle de la BCE font l'objet de nombreux débats et interrogations, et plus particulièrement en situation de crise économique.

Mots clefs : BCE banque centrale européenne