Minute facile > Pratique > Gérer son budget > Se faire rembourser grâce aux coups de publicité

Se faire rembourser grâce aux coups de publicité

De plus en plus de publicités proposent de vous faire payer votre loyer par une radio ou encore de gagner votre poids en bonbons ou en pâtes. Bon nombre d'entreprises utilisent cette technique marketing pour se faire connaître. Le but est de fidéliser les consommateurs. Néanmoins, ces opérations séductions ne sont pas sans risque, pour vous comme pour les entreprises qui décident de faire le grand saut. Plus de détails dans cet extrait de 100 % Mag. Bon visionnage !

  1. Etape 1 : Des opérations mar...

Des opérations marketing qui séduisent Dans la vidéo, vous découvrez Christiane qui a gagné 292 kg de madeleines après être tombée sur un concours par hasard. Elle a simplement laissé ses coordonnées. Pour la biscuiterie qui organise ce concours, l'idée est de promouvoir ses gâteaux. Les madeleines qu'elle a gagnées auraient coûté plus de 100 euros. Néanmoins, ce lot valeureux encombre la maison et peut provoquer une indigestion. Notre heureuse gagnante a alors décidé de partager les gâteaux avec ses voisins. Le coup de pub de façon ludique et conviviale est réussi pour la biscuiterie. Des radios qui remboursent vos factures, des pleins d'essence offerts par des sites Internet, pour se faire connaître et appâter les clients, certaines sociétés ne reculent devant rien. Ces opérations marketing à base de cadeaux attirants font des émules.

Un coup de pub fait de buzz Tout commence par exemple par une simple interview sur une chaîne d'information comme la vente flash de coupons de réduction par Florian Pons. Le fait d'avoir été repris par des chaînes d'information a augmenté le buzz. Près de 12 M de personnes ont tenté de s'inscrire sur le site pour obtenir des bons. Du jour lendemain, le site gagne en notoriété et double son chiffre d'affaires. Une publicité normale peut coûter entre 100 000 à 300 000 euros les 30 secondes. Pourtant, le buzz n'a coûté que 30 000 à 50 000 euros. Néanmoins, un problème subsiste. En raison du trop grand nombre de connexions, les serveurs ont saturé et le site a dû fermer, provoquant la colère de certains internautes. Quand on veut mettre en place ce genre d'opération, il vaut mieux maîtriser tous les paramètres. Une mauvaise organisation peut tourner au fiasco.

Alerte buzz qui tourne au fiasco En octobre 2009, une société a annoncé une distribution de billets de banque pour promouvoir son site Internet. Des coupures de 5 à 500 euros devaient être distribuées au public sur le Champ-de-Mars. Mais le jour J, il y avait trop de monde. Pour Fabien Baunay, cette débâcle était prévisible. La distribution d'argent en période de crise est simplement de la provocation. Dans un contexte de crise économique, cette société n'a pas pris la mesure de la situation. Le buzz s'est transformé en mauvaise publicité. La marque n'a pas respecté les règles du jeu. Les gens n'ont plus confiance. Particulièrement parce qu'il s'agit d'argent. L'opération va nuire à la réputation de la société en question.

Certains chefs d'entreprise ont pensé à tout Tel est le cas de Florian Pons qui lance une nouvelle opération. La page d'inscription sur le site est prête en amont pour que les internautes potentiellement intéressés par une offre carburant s'inscrivent au préalable. Cette offre vise à fidéliser les clients ou les auditeurs dans le cas d'une station radio. Dans la vidéo, Élodie, 22 ans, a reçu un chèque de 336 euros offert par sa radio préférée. Cette étudiante a simplement envoyé la facture d'achat de sa tablette tactile à une station de radio qui organisait un concours. En donnant le prénom de l'animateur de cette émission de radio, la jeune fille a touché le jackpot. Pour Élodie qui ne gagne pas très bien sa vie, ce chèque est une bénédiction.

Mots clefs : Buzz 100% Mag