Minute facile > Pratique > Travail > Agir avec les non-dits au travail

Agir avec les non-dits au travail

Savez-vous vous favoriser le climat de travail ? Comment agir en fonction des non-dits ? Savez-vous comment exprimer votre opinion au travail ? Il vous est essentiel d'apprendre à traduire les non-dits au travail. Dominique Augier exécutive coach au sein du cabinet coach-personne (www-coach-persona.fr) avec la vidéo suivante vous explique et vous aide à vous environner et à réagir aux non-dits et à ses fonctions. Vous voulez avoir une bonne condition de travail alors suivez le guide.

  1. Etape 1 : Savoir communiquer...

Savoir communiquer. Il est plutôt rare que des salariés d'une organisation puissent exprimer leurs positions et leurs opinions. Vous devez apprendre à traduire les non-dits qui sont une condition essentielle pour bien communiquer. Vous ne devez prendre ce qui est dit pour argent contant. Il vous suffit généralement un peu d'attention pour desceller le message réel. Vous devez vous forcer à maitriser votre susceptibilité et votre impulsivité. Ne jamais répondre trop vite. Si besoin, demandez un autre rendez-vous a votre interlocuteur pour régler les différends qui vous opposent. Ce qui vous permettra de réfléchir au non-dit possible. Ce que sont les non-dits. Vous devez vous tenir compte des non-dits. Et il est important que vos réponses tiennent compte des demandent non exprimées.

La sur adaptation. Attention tout de même a ne pas tomber dans une sur adaptation. Vous ne devez répondre à un besoin avant qu'il ne soit exprimé. Vous pouvez notamment envisager de mettre les pieds dans le plat. Reformulez ces propos sans détour en demandant bien à l'interlocuteur le sens de ses dires. Vous devez soumettre l'interlocuteur devant la réalité. Vous lui soumettez de suite une apparente naïveté qui peut être bénéfique. Une même longueur d'onde. Il est possible que l'interlocuteur accepte votre demande. Vous serez donc sur une même longueur d'onde.Il vous sera plus facile de trouver un accord. Vous devez le questionner, lui demander des précisions concrètes afin de mien envisager ensemble des issus possibles.

En cas de refus. Il se peut que l'interlocuteur refuse tout dialogue ou même criée au procès d'intentions. Vous devez botter en touche en vous excusant et signaler le malentendu. Vous répondez donc au non-dit du message initial par un autre non-dit. Votre interlocuteur comprendra de lui-même et vous ne le mettrez pas mal à l'aise.

L'approche paradoxale Vous pouvez dramatiser et caricaturer. Vous entamez une autre approche face au non-dit de votre interlocuteur. Vous dévoilez vos non-dits en l'interprétant en dramatisant et en caricaturant suivi du contexte. L'approche peut avoir deux conséquences. D'une part, la dénégation immédiate est la conséquence la plus fréquente. Dans ce cas, votre interlocuteur est conscient des conséquences négatives du conflit. En revanche, vous ne vous y êtes pas attendu. D'autre part, l'approche peut calmer le jeu en introduisant une note d'humour et raisonnable. Vous pouvez alors négocier calmement. Vous pourrez maintenant tenir compte des non-dits et favoriser un bon climat de travail.

Mots clefs : non-dits travail climat agreable