L’insécurité grandissante dans notre pays pousse davantage de ménage à investir dans les systèmes d’alarme. Nombreux sont les modèles d’antivols vendus en supermarché. Quid de leur efficacité en cas de cambriolage ? Dans cette vidéo extraite de 100 % Mag, Faustine Bollaert vous livre de bons conseils pour bien choisir votre système d’alarme. Ce choix dépend notamment de l’efficacité de ces dispositifs de sécurité en cas de cambriolage. Certains sont faciles à installer, mais faciles à contourner également. D’autres sont plus sophistiqués et plus résistants aux méthodes des cambrioleurs. Pour faire le bon choix, suivez la vidéo !

  1. Etape 1 : Défaillance des al…

Défaillance des alarmes détectrices de chaleur L’été dernier, Michael s’est fait cambrioler. Les voleurs se sont introduits dans sa maison, en forçant les fenêtres du rez-de-chaussée. Au total, 1500 euros de biens ont été dérobés. Pourtant, Michael a mis en place un système d’alarme dans sa maison. L’alarme était bien activée le jour du cambriolage, mais la sirène ne s’est pas déclenchée. Les voleurs ont pu le neutraliser en se couvrant simplement d’une couette devant les détecteurs. Michael a même essayé pour vérifier. En réalité, les détecteurs de mouvement sont des capteurs de chaleur. Isolés sous leur couette, les cambrioleurs n’ont pas fait varier leur température. Ce détail n’est précisé nul par sur la notice.

Boom de la vente de systèmes d’alarme En France, le nombre de cambriolages explose. On en comptait 360.000 en 2012, 37.000 de plus que l’année précédente. Parallèlement, le marché des alarmes est en plein boom. 10 % des foyers sont équipés d’un système de surveillance. Sécuritas, Diagral, Eps… des centaines de sociétés s’affrontent sur le juteux marché de la sécurité. La question se pose tout de même sur la fiabilité de leurs équipements. On se demande également les astuces utilisées par les cambrioleurs pour les contourner.

Installation facile des systèmes d’alarme Aujourd’hui, personne n’a besoin de faire appel à un artisan pour installer une alarme. Dans les supermarchés, vous trouverez, moyennant 1000 euros, des systèmes faciles à mettre en place soi-même. Selon Yann Roustit, directeur commercial d’un fabricant d’alarmes, il suffit de savoir manier un tournevis pour installer des détecteurs et savoir les alimenter. Les nouvelles générations d’alarmes ont la particularité de ne fonctionner avec aucun fil. Central, sirènes et détecteurs sont tous reliés entre eux par ondes radio. Notre directeur commercial assure que cette technologie est invulnérable. Théoriquement, s’enrouler dans une couette n’empêche pas cette alarme de sonner. Toujours est-il que les cambrioleurs ont trouvé une parade extrêmement rusée.

Faiblesse du système face au brouillage d’ondes Pour désactiver un système d’alarme, aussi sophistiqué soit-il, les voleurs utilisent un appareil spécifique appelé brouilleur d’ondes. Ce type de gadget se vend librement via des sites de petites annonces. Habituellement installées dans les salles de cinéma, ces machines ont d’abord été utilisées pour brouiller les téléphones portables. Quand l’appareil est allumé, un téléphone perd de réseau, et sera incapable de faire aboutir un appel. La faille des nouvelles générations de boîtiers d’alarmes vient du fait qu’elles sont reliées au réseau de téléphonie mobile. En effet, ces boîtiers sont munis de carte sim de manière à alerter les agents de surveillance en cas de cambriolage. Brouillé, le système d’alarme ne peut pas entrer en communication avec ces agents. Il est donc plus facile aux cambrioleurs de pénétrer une maison. Sur les alarmes sans fil de mauvaise qualité, les brouilleurs empêchent aussi la sirène de sonner. Heureusement, les fabricants ont conçu de nouvelles alarmes résistantes aux brouilleurs.

Systèmes d’alarme résistants au brouillage De nouveaux dispositifs résistants aux brouilleurs envahissent aujourd’hui le marché. Ces alarmes affichent la norme NF A2P. Pour tester leur efficacité, Denis,expert dans un grand laboratoire d’essai, a accepté de se prêter au jeu en testant un brouilleur avec une alarme résistante. Malgré le brouilleur près du détecteur, l’alarme fonctionne parfaitement. La machine de brouillage n’a donc aucune influence sur le système de sécurité. Ces alarmes homologuées sont plus sensibles aux intrusions. Même avec une couverture de survie, le détecteur parvient toujours à faire son travail. Mais attention, cela ne fonctionne qu’à partir du moment où le système est bien installé. Aucun meuble ne doit, par exemple, obstruer le champ des détecteurs. En effet, le meuble peut servir de repaire au cambrioleur, lui permettant ainsi d’esquiver le système.

Défaillance du système de sécurité des voitures Les alarmes de voiture non plus ne sont pas épargnées. Pour les neutraliser, les voleurs disposent désormais d’outils électroniques ultrasophistiqués. A la brigade de répression du banditisme, cet acte est qualifié de vol sans effraction. Selon Hélène Dupif, chef de cette brigade, les cambrioleurs reprogramment les données électroniques pour permettre à la voiture de démarrer et de rouler normalement. Alain, un des policiers de la brigade, connaît bien toutes ces méthodes. Pour ouvrir par exemple la portière sans forcer, les voleurs utilisent une clé passe-partout. Normalement réservées aux garagistes, elles sont vendues sur internet pour une centaine d’euros. Une fois à l’intérieur de la voiture, les voleurs n’ont plus qu’à neutraliser l’alarme d’une manière banale avec un ordinateur portable.

Mots clefs :
alarme
cambriolage
detecteur