Vous avez très facilement le mal des transports ? Que cela soit en avion, en bateau ou en voiture c’est la même chose ? Vous n’êtes pas seul car 3 millions de personnes sont dans le même cas que vous. Mais d’où vient ce mal des transports ? D’un conflit entre la perception de nos sens! Pour comprendre d’où vient cette sensation nous sommes partis à la rencontre d’un spécialiste du mal des transports. Alors que faut-il éviter de faire ? Lire, boire, manger ou jouer aux jeux vidéos ? Pour vous aider à résoudre votre problème, découvrez les conseils et astuces pour ne plus avoir aucun soucis lors de vos trajets. Regardez !

  1. Etape 1 : Les symptômes du m…

Les symptômes du mal de transport Un long trajet en voiture peut virer au cauchemar pour bien de gens et surtout pour les enfants.
En effet, le mal des transports appelé aussi cinétose peut s’installer du fait de l’accélération ou du ralentissement de la voiture durant le trajet.
Il s’agit d’un trouble dont le principal symptôme est le plus souvent les nausées et les vomissements.
Ce trouble commence par une sensation de mal de tête et peut se manifester de diverses manières telles que des problèmes de visions, de la pâleur

Les origines du mal des transports Les enfants sont les plus sensibles au mal des transports.
Il peut avoir plusieurs causes mais s’explique surtout par une discordance entre la perception visuelle et la perception auditive du fait de l’abandon du mode de déplacement naturel qu’est la marche.
Psychologiquement, la personne elle-même pense avant le voyage qu’elle va être malade en voiture.
Et le cerveau ne produit que ce qui lui a été imposé préalablement.
La première et meilleure façon de vaincre le mal des transports est donc de l’ignorer

Prévenir le mal des transports Il existe en pharmacie des médicaments conçus spécialement pour éviter d’être malade en voiture.
Les nautamines ont la réputation de prévenir la cinétose en voiture mais aussi pour plusieurs autres modes de transport comme l’avion ou le bateau.
Il s’agit simplement d’une astuce préventive donc on n’a pas l’assurance de vaincre le mal des transports.
Le mal subsiste raison pour laquelle on risque les différents symptômes malgré la prise de médicaments.
Préalablement au trajet, il est conseillé de bien remplir l’estomac en évitant les aliments gras et l’alcool.

Les techniques pour éviter le mal des transports durant le trajet La première astuce consiste à trouver la position confortable là où l’on risque moins de subir les mouvements et où la tête et le corps bougent moins.
Si la circonstance le permet, il est même recommandé de s’allonger.
Ensuite, il est indispensable de limiter le champ visuel en fixant l’horizon plutôt que de lire.
Il faut veiller à une atmosphère calme et à un bon échange d’air en ouvrant légèrement les fenêtres.
On peut également utiliser des boules Quiès ou des bouchons d’oreille si c’est nécessaire.
Chers parents, roulez de manière à ne pas faire des accélérations ou ralentissements brusques.
Enfin, n’oubliez pas d’emmener des boissons à vos enfants afin d’éviter une déshydratation à la suite des vomissements