Avant d’adopter un perroquet, sachez que cet oiseau n’est pas facile à domestiquer. Contrairement aux autres animaux domestiques, le perroquet demande beaucoup d’attention. Par ailleurs, il ne parle pas forcément. Dans cette séquence de 100 % Mag, Solène Chavanne vous donne ses conseils avant d’adopter un perroquet. Cet oiseau n’est pas évident à domestiquer. Entre son prix élevé à l’achat, son entretien peut coûter aussi cher. D’autant plus que le perroquet a besoin d’espace et d’attention régulière pour bien vivre. L’adoption d’un perroquet est-elle alors un calvaire ou un rêve, les réponses en vidéo. Regardez !

  1. Etape 2 : L’entretien et l’h…

L’entretien et l’hygiène Le perroquet n’est pas simplement un beau parleur. Il faut aussi penser à en prendre soin. Et cela passe par la nourriture et l’hygiène. Pour nourrir cet oiseau, vous pouvez lui donner des carottes, de la pomme, du maïs, des haricots… sachez qu’il leur faut quotidiennement des fruits frais. N’oubliez pas les graines. Outre leur nourriture, les perroquets ont besoin d’espace pour bien vivre. D’emblée, oubliez la cage à oiseau. L’idéal est d’avoir de bonnes volières. Ainsi, les oiseaux peuvent déployer leurs ailes et faire des acrobaties. C’est un investissement, car il faut construire les grillages, les matériaux… Il faut savoir qu’un perroquet fait beaucoup de salissures. Pour les fientes, il faut nettoyer régulièrement la volière.

Un perroquet qui parle Un perroquet ne parle que lorsqu’il se sent bien et en confiance. Il est capable d’imiter le téléphone, la télévision, une voiture… Toutefois, tous les perroquets ne parlent pas. Ce n’est toutefois pas une raison de ne pas en adopter. Il existe des astuces simples pour le faire parler. Aussi, n’hésitez pas discuter avec lui régulièrement. Dans cette aventure, la patience est un précieux allié, alors soyez patient. À chaque fois que votre perroquet prononce un mot, récompensez-le avec une friandise. S’il ne parle jamais, n’insistez plus.

Le perroquet au quotidien Il vaut mieux ne pas adopter un perroquet lorsqu’on est novice. Une documentation préalable s’impose. Par ailleurs, il faut prendre en compte le côté caractériel de l’animal. Ce n’est pas forcément évident de savoir s’occuper d’un perroquet. Lorsqu’il n’est pas du tout apprivoisé, il est automatiquement nerveux et agité. Personne ne peut donc l’approcher. D’autre part, l’adoption d’un perroquet a un coût. L’oiseau coûte très cher à l’achat. Il faut compter entre 650 et 2000 euros en fonction des espèces. Ce prix peut monter encore. Il faut compter en plus la volière d’au moins 300 euros. L’entretien coûte 15 euros par mois pour un perroquet.