Minute facile > Pratique > Animaux > Faire vivre des animaux aquatiques en vase clos

Faire vivre des animaux aquatiques en vase clos

Les porte-clés vivants, info ou intox ? Comment font les animaux aquatiques pour vivre dans un environnement clos et hermétique ? Connaissez-vous la biosphère close et hermétique ? Dans cet extrait d'E=M6, Mac Lesggy vous livre quelques explications sur la manière de faire vivre des animaux aquatiques en vase clos. D'abord, il aborde le danger des porte-clés vivants très répandus en Chine. Puis, il vous emmène à la découverte de la « biosphère », un genre de vase clos offrant un environnement plus sain aux animaux. Regardez la vidéo !

  1. Etape 1 : Danger des porte-c...

Danger des porte-clés vivants En Chine, les porte-clés vivants font des émules. Pourtant, cela pose énormément de problèmes à la petite tortue, au poisson rouge, à la crevette ou autres animaux qui y sont contenus. En effet, ces derniers ne peuvent pas manger et mourront inévitablement au bout de quelques heures ou en quelques jours. En effet, pour vivre les poissons ont besoin, comme nous, d'oxygène, qu'ils prélèvent directement dans l'eau grâce à leurs branchies. Pour qu'un poisson puisse vivre dans un sac, il faut respecter des règles très strictes. Il faut mettre un tiers d'eau et deux tiers d'oxygène pour un trajet de 24 heures. Au-delà, le manque d'oxygène intoxique l'animal. Il ne faut pas oublier qu'il fait ses besoins dans son environnement et pollue celui-ci. Cela produit des déchets azotés qui sont toxiques. Au bout de 24 heures, le poisson s'intoxique et meurt d'une mort atroce. Ne cédez pas à cette pratique barbare.

La Biosphère, un environnement plus sain pour l'animal Il existe un moyen de maintenir des animaux aquatiques en vie dans un environnement clos et hermétique, comme la sphère en verre illustrée dans la vidéo. Celle-ci est complètement fermée. Elle contient de l'eau, des algues et des crevettes. Pour que les animaux aquatiques survivent, aucune intervention humaine n'est nécessaire. En effet, les algues vont créer de l'oxygène, qui va permettre aux crevettes de respirer. En se nourrissant, des algues, qui vont générer des bactéries, et ces bactéries vont créer des algues, et ainsi de suite. En clair, ce mini-environnement est entièrement autosuffisant. Les algues nourrissent les crevettes, qui produisent des déchets, qui alimentent des bactéries, qui nourrissent les algues. Tout est calculé au plus juste pour que les petites crevettes puissent vivre en vase clos. Cette innovation française intéresse même la NASA de près.