Minute facile > Recettes > Astuces cuisine > Pâtisseries light japonaises

Pâtisseries light japonaises

Vous avez décidé de déclarer la guerre aux kilos en trop ? Vous avez adopté un régime hypocalorique ? Il vous arrive cependant de succomber à de la pâtisserie en dessert ? Dans cette vidéo, Faustine Bollaert vous fait découvrir les pâtisseries light japonaises ou namagashis. Ces petits gâteaux atypiques ont conquis la France à tel point que même nos pâtisseries ont revisité les grands classiques en version nipponne. Pour ce voyage gustatif au pays du soleil levant, suivez la vidéo !

  1. Etape 1 : La tradition nippo...

La tradition nippone des namagashis En France, les pâtisseries se consomment généralement au moment du dessert. Au pays du soleil levant, la tradition veut que l'on consomme de la pâtisserie durant la cérémonie du thé ; plus particulièrement un gâteau à base de pâte de châtaigne et de haricot rouge. Ce petit gâteau sucré appelé namagashi adoucit le goût du thé matcha, très amer. Après les sushis, le Japon part désormais à la conquête des Français avec ses pâtisseries. Esthétiques, petites et pauvres en matières grasses, elles sont peu caloriques et idéales pour s'offrir une gourmandise sans complexe. Le succès est tel que certaines pâtisseries françaises sont même revisitées en version nipponne.

Namagashis, zéro calorie Dans une pâtisserie japonaise, la présentation des gâteaux est assez particulière. Délice de kaki, harmonie de couleurs automnales, leur présentation est plus importante que le goût. Ces petites pâtisseries sont non seulement très jolies, mais diététiques. Généralement, elles sont préparées à base de sucre, de farine, de pâte de haricot rouge sans aucune matière grasse. De plus, la farine de riz est idéale pour les personnes allergiques au gluten. Grâce à leur petit format, les gâteaux japonais sont quatre fois moins caloriques que les pâtisseries françaises. Mais, ils sont aussi trois fois plus chers. Pour réaliser des namagashis, il faut de la pâte de haricot rouge sucrée comme il faut du chocolat en pâtisserie française. Cet ingrédient a l'avantage d'être moins calorique en affichant seulement 128 calories pour 100 grammes, contre 500 calories pour 100 grammes de chocolat.

Recette de shiratama Munissez-vous des autres ingrédients, car aujourd'hui, nous vous proposons de réaliser des shiratama, dessert traditionnel japonais, beaucoup moins riches que le fameux moelleux au chocolat. Aussi, prévoyez : - de la farine de riz gluant appelée moshi - de la poudre de soja - de la pâte de haricot rouge sucrée - un peu de sucre - du sésame. Commencez par humidifier la farine de riz avec de l'eau tiède. Une fois que la pâte a la texture du lobe de l'oreille, réalisez des petites boules. Creusez délicatement le milieu de chaque boule afin d'en faciliter la cuisson. Il faut alors les plonger dans l'eau bouillante jusqu'à ce qu'elles remontent en surface. Vous les passez à l'eau froide pour qu'elles restent fermes. Aromatisez ensuite avec de la poudre de soja mélangée à du sucre. Pour finir, déposez la pâte de haricot rouge sur le dessus et ajoutez un peu de sésame. Il ne reste plus qu'à déguster ce dessert classique dans les familles japonaises.

Mots clefs : pâtisserie dessert