La question est : à quoi sert votre thyroïde ? Cette petite glande dans votre cou fait énormément de choses (avant qu’elle commence à mal fonctionner). Les symptômes de la thyroïde ont des effets sur votre poids, votre température corporelle, vos émotions et peuvent faire des choses atroces à vos yeux !

Si cette glande en forme de papillon affecte votre santé, consultez immédiatement votre médecin. Il y a quelques étapes à suivre pour qu’elle fonctionne correctement.

Voici 5 façons de réguler naturellement votre thyroïde. (En moins d’un mois, vous serez beaucoup plus mince, plus énergique et en bonne santé en suivant ce traitement simple et efficace !)

  1. N’abusez pas du chou frisé

    Etape 1/3 :

    N’abusez pas du chou frisé


    Oui, le chou frisé est magique ! Rien à dire également sur ses pouvoirs et son goût délicieux. Cependant, en consommer jour après jour fera souffrir votre thyroïde. Ce légume appartenant à la classe des crucifères contient des goitrigènes, des éléments qui suppriment la fonction thyroïdienne.

    Le brocoli, le chou de Bruxelles, le chou-fleur et le chou (les crucifères) agissent de la même sorte sur la glande. De plus, si vous les mangez crus, la concentration de goitrigène sera plus importante. Vous pouvez les sauter ou les fumer pour y remédier. Mieux encore, buvez une boisson aux algues le matin. Ce breuvage augmente le taux d’iode dont l’absorption dans le corps est effectuée par les goitrigènes.



    Prenez soin de votre corps

    Le sucre, l’alcool et la caféine sont de délicieux petits plaisirs. Ce sont pourtant les pires ennemis de la thyroïde. Ce trio augmente nettement le taux de cortisol (l’hormone du stress).

    Celui-ci perturbera la conversion d’hormones thyroïdiennes. En effet, avec un taux de cortisol élevé, la fonction thyroïdienne sera supprimée. Si vous devez absolument boire une boisson alcoolisée ou à la caféine, faites-le plein de protéines.

    Les produits d’origines animales (viandes, œufs, fromages, etc.) contiennent de l’acide aminé et de la tyrosine, nécessaires à la production d’hormones thyroïdiennes. De même, les aliments riches en sélénium, comme les noix et les graines, contribuent au bon fonctionnement de la glande.

  2. Investir dans un filtre à eau

    Etape 2/3 :

    Investir dans un filtre à eau


    En plus de boire de l’eau purifiée, vous éviterez d’ingurgiter du chlore ou du fluor contenu dans l’eau du robinet. Ces substances perturbent aussi la thyroïde en limitant le taux d’iode nécessaire à la production d’hormone. Heureusement, il y a une solution facile : le filtre bloc de carbone.

    Ce type de filtre réduit considérablement la présence de ces agents dans l’eau. Si vous voulez réduire la quantité de fluor dans votre corps, optez pour le naturel, un dentifrice sans fluor par exemple.

    Familiarisez-vous avec votre tapis de yoga

    Il ne s’agit pas seulement d’aliments et de boissons à bannir. Il existe des mouvements corporels qui favorisent la production de thyroïde. À titre d’exemple, la posture chat-vache au yoga.

    Elle consiste à incliner votre cou vers l’avant puis, de le retrousser vers l’arrière. Fléchir et contracter cette partie améliore le flux sanguin autour de la glande thyroïde.


  3. Ne craignez pas les aiguilles

    Etape 3/3 :

    Ne craignez pas les aiguilles


    L’acupuncture n’est pas faite pour tout le monde. Rien que de penser aux aiguilles vous donnera envie de fuir !

    Mais en cas de dysfonctionnement thyroïdien, il va falloir que vous surmontiez vos peurs. L’acupuncture favorise la circulation du sang et des nutriments à l’endroit traité.

    Ainsi, si vous en mettez autour de la thyroïde, celle-ci sera stimulée.

    L’acupuncture traite tout ce qui est point de pression du corps. La zone la plus favorable à la fonction thyroïdienne est observée au niveau du poumon 7 (un point sur la partie inférieure de votre poignet, sous votre pouce) et le gros intestin 4 (la partie molle entre votre pouce et votre index).