Minute facile > Loisirs > Vacances > Hébergement gratuit contre travail pour les vacances

Hébergement gratuit contre travail pour les vacances

C'est les vacances et vous êtes à la recherche d'un bon plan pour partir à moindre coût ? Votre budget ne vous permet pas une location saisonnière de longue durée ? Ne perdez plus votre temps à déchiffrer les petites annonces pour voyager malin ! L'équipe de 100 % Mag a trouvé mieux : l'hébergement gratuit contre travail durant les vacances. Cette pratique qui concernait particulièrement la ferme auparavant s'est désormais généralisée. Peinture, plomberie, restauration, un coup de main suffit pour passer de bonnes vacances dans un cadre idyllique. Regardez !

  1. Etape 1 : Travailler contre...

Travailler contre le gîte et le couvert Cet échange de bons procédés existe depuis fort longtemps à la ferme. Depuis quelques mois, cette pratique se généralise aux gîtes, voire aux particuliers. En France, Internet regorge déjà un millier d'offres. Peinture, plomberie ou restauration, désormais, un coup de main suffit pour pouvoir dormir gratuitement dans un lieu au cadre enchanteur. Ce concept attire davantage de voyageurs bénévoles qui souhaitent s'enrichir de la rencontre d'autres cultures ou modes de vie durant les vacances. Le concept offre alors l'opportunité de profiter d'hébergements gratuits en contrepartie de quelques heures de travail. Aussi, les vacances préservent le portefeuille tout en étant profitables.

Avantages des vacances contre travail Pour 15 jours d'hébergement gratuit, il faut environ 20 heures de travail par semaine. Quand on travaille avec des volontaires, mieux vaut être indulgent. L'idée est de fidéliser les vacanciers. Pour une personne au chômage, les vacances contre travail sont une belle occasion d'élargir les compétences. Le séjour permet d'économiser jusqu'à 800 € pour l'hébergement et les repas. Vacances ou travail, la différence s'efface au fur et à mesure. Cette pratique profite également à l'hébergeur. C'est en effet une aubaine d'économiser près de 4000 € s'agissant de la rénovation d'un chantier. Cependant, les travaux ne sont encadrés par aucun contrat.

Encadrement juridique des vacances contre travail Une avocate spécialisée dans le droit du travail met en garde sur les limites à ne pas franchir. Le vacancier et l'hébergeur ne doivent pas être dans une relation de travail dans le sens juridique du terme. L'hébergeur ne peut donner aucune directive ni instruction à son bénévole. De même, les services ne doivent pas être réalisés à des heures fixes. L'exécution des travaux doit se faire de manière totalement accessoire. Jusqu'à présent, aucun bénévole ne s'est plaint. Au contraire, les vacanciers trouvent tout l'intérêt du travail contre hébergement. C'est un moyen permettant de profiter d'un paysage d'exception, parfois inaccessible aux petits budgets. Prêts à faire vos valises pour découvrir de nouvelles contrées ?

Mots clefs : vacances