Minute facile > Pratique > Travail > Les 7 étapes pour faire face à une critique sévère de votre patron

Les 7 étapes pour faire face à une critique sévère de votre patron


Les critiques de son supérieur ne sont jamais plaisantes et faciles à entendre, mais si vous suivez ces 7 étapes, vous allez pouvoir en tirer des leçons.
La critique est une bonne chose, elle vous permet de connaitre vos défauts et vos qualités afin que vous puissiez vous améliorer dans votre travail. De plus, même si on vous a toujours critiqué pendant les premières années de votre vie professionnelle, vous devriez les accepter pour vous aider dans la suite de votre carrière. Peu importe, que vous soyez bon ou chevronné, il faut toujours progresser dans la vie.
Toujours est-il que toutes les critiques ne sont pas faciles à entendre et à digérer. Ce ne sont pas tous les employeurs, ni tous les superviseurs qui comprennent et apprécient la valeur d’une critique positive et constructive. Au moins une fois dans votre vie professionnelle, vous allez inévitablement recevoir une critique qui vous blessera. Ainsi, savoir répondre avec professionnalisme à ces critiques insultantes ou décourageantes peut vous aider à les surmonter.


  1. Comprendre la situation

    Etape 1/3 :

    Comprendre la situation



    1. Maîtrisez vos émotions

    La première étape consiste à maîtriser vos émotions. Lorsque vous subissez une critique sévère, spontanément, vous allez ressentir de la déception. Vous pourriez remettre en question vos aptitudes ou vous allez penser que votre supérieur en a assez de vous. Toutefois, avant que vous laissiez ces réactions interférer sur vos actions futures, vous devriez prendre un petit moment pour vous calmer. Même si la critique vous a été adressée à vous personnellement, essayez de ne pas la prendre de façon trop personnelle. Comprenez qu’il s’agit d’une critique de vos actions et de vos performances, et non pas à propos de vous (même si c’est le cas). Ainsi, essayez de voir la situation aussi objectivement que possible.

    2. Essayez de comprendre les intentions de votre supérieur

    Avant de vous mettre en colère contre votre supérieur, essayez de comprendre ses intentions. Est-ce qu’il vous critique pour vos performances et essaie de vous aider à les améliorer, bien que ce soit d’une manière peu commode ? Est-il exceptionnellement stressé ou est-ce qu’il a du mal à exprimer des choses qu’il ne comprend pas très bien ? Si c’est le cas, vous devriez garder à l’esprit une réponse bien formulée et respirer un grand coup pour repenser à la situation. Par contre, si vous remarquez que votre supérieur vous critique uniquement dans le but de vous mettre mal à l’aise, c’est complètement différent de la situation précédente. Dans ce cas, vous devriez songer pourquoi pas à chercher un autre job ailleurs.

    3. Résumez les critiques

    Après avoir reçu les critiques de votre patron, prenez un moment pour comprendre ce que votre supérieur veut dire réellement. Quand vous êtes détendu, répétez exactement ce que vous pensez que votre patron vous a dit. Si ce dernier se montre sévère avec vous, vous devriez vous rendre compte que c’est une opportunité de reconsidérer la critique de manière positive. Par exemple, si votre supérieur dit : « votre performance a baissé dernièrement. Vous ne faites rien dans les temps et votre travail est médiocre. » Dans ce cas, vous pourrez régler le problème aux sources et répéter : « Alors, vous dites que je dois trouver une nouvelle stratégie de travail pour que je puisse améliorer mes performances ? » En faisant ainsi, vous ne prenez pas la critique de façon personnelle et vous dites ce que votre supérieur attend de vous réellement.
  2. Réagir efficacement

    Etape 2/3 :

    Réagir efficacement



    4. Expliquez votre perspective

    Lorsque vous êtes calme et que vous avez pris un peu de recul par rapport à votre situation, avancez votre propre explication. Ici, le but n’est pas de faire une contre-attaque, vous ne devriez pas être sur la défensive non plus. Vous devriez seulement expliquer votre façon de voir la situation. Reprenons l’exemple précédent. Vous admettez que votre performance n’est pas satisfaisante. Pouvez-vous expliquer pourquoi ? Est-ce que les conditions de travail vous empêchent de donner le meilleur de vous-mêmes ? Est-ce qu’il vous faut des logiciels spécifiques pour faciliter votre travail ? Est-ce qu’il vous manque des directives ou une supervision ? Ainsi, plus vous êtes spécifique, mieux ce sera.

    5. Engagez un dialogue

    À ce stade, votre supérieur va sûrement engager une conversation avec vous. S’il ne le fait pas, vous pourriez demander à le rencontrer. Ainsi, demandez-lui plus de détails sur la critique qu’il vous a faite, vous pourrez en même temps lui exposer votre point de vue pour qu’il y ait plus de compréhension entre les deux parties. Examinez les points qui doivent être améliorés et essayez de trouver les moyens pour y arriver tout en tenant compte de vos motivations, de vos actions et de votre environnement de travail. Si vous trouvez que votre supérieur ne s'y engage pas activement, vous pouvez arrêter la conversation.

    6. Suggérez un plan d’action

    Une fois que vous êtes satisfait de votre conversation avec votre patron, suggérez un plan d’action avant de quitter son bureau. Si votre supérieur en a décrit un pour vous, suivez-le à la lettre, car c’est une chance de lui montrer que vous êtes prêt à vous améliorer. Par contre s’il ne le fait pas, élaborez une liste d’engagements et indiquez les deadlines s’il le faut. Si les deux parties sont d’accord sur celle-ci, il n’y aura plus de problèmes dans le futur dès lors que vous la respectez.

  3. Faire une introspection

    Etape 3/3 :

    Faire une introspection



    7 Pensez à faire votre propre auto critique

    Si votre patron se montre peu coopératif dans ce processus, par exemple, il vous critique pour quelque chose que vous ne pourrez pas faire ou il refuse d’avoir une conversation avec vous, dans ce cas, pensez à donner vos propres critiques. Notez toutefois que vous pourrez faire cela, seulement, lorsque vous serez calme et impassible, ne répondez pas aveuglément.

    Dites à votre supérieur que sa critique n’était pas justifiée et ne vous aide pas à vous améliorer. Suggérez-lui quelques approches lui permettant d’améliorer ses critiques pour l’avenir. N’oubliez pas de rester calme, logique, positif et utile lorsque vous vous adressez à votre supérieur.

    Une critique sévère n’est jamais plaisante et facile à accepter, mais les quelques stratégies qui ont été présentées dans cet article peuvent vous aider à la surmonter et à être plus productif. Assurez-vous d’examiner attentivement la situation et ne laissez pas vos émotions ou votre égo prendre le dessus. En règle générale, plus vous êtes objectif, calme et logique dans votre approche, mieux ce sera pour vous.



Mots clefs : critique au travail faire face aux critiques accepter les critiques négatives reproche au travail