Lorsque vous sortez d’un magasin de jouet sans article, votre petit garçon ou petite fille qui vous accompagne fond en larme ? Ce chagrin peut certes traduire une certaine tristesse de l’enfant, mais a souvent des fins manipulatrices. Preuve d’un gain de maturité de notre petit, ces pleurs faussent nos capacité de décision, et l’on craque alors très facilement. Pour tout comprendre, regardez cette vidéo E=M6 !

  1. Etape 1 : Comprendre les lar…

Comprendre les larmes des enfants A partir d’un certain âge, les larmes des petits ne constituent plus uniquement une simple alarme. Il peut souvent s’agir d’une marque d’opposition, lorsque l’enfant essuie un refus ou subit une contrainte. Les pleurs traduisent alors une sorte de caprice, auquel on finit d’ailleurs souvent par craquer, pour retrouver un peu de calme. Mais pleurer pour obtenir quelque chose reste typique des enfants en bas âge. Cela peut même s’interpréter comme une preuve de maturité. L’enfant a compris les premiers ressorts de la manipulation. En pleurant, il réussit à créer une faiblesse psychologique chez son père ou sa mère pour parvenir à ses fins.
Des spécialistes en émotions ont, en ce sens, prouvé que les pleurs des enfants font rentrer en ébullition la zone des émotions. Cela provoque une réaction en chaine qui affecte nos zones du jugement et de la décision. Celles-ci se trouvent faussées, et l’on cède alors plus facilement.
En conclusion, les pleurs des enfants sont des tests à la détermination des parents. Il devient donc essentiel de poser des limites et de les respecter !