Les assurances de téléphone portable sont-elles utiles ? Faut-il réellement y souscrire pour couvrir les risques de vol, de perte ou de casse de son mobile ? Comment bien choisir l’assurance idéale pour son appareil ? Cet extrait de l’émission 100 % Mag aborde l’utilité des assurances pour téléphone portable. Ces dernières sont souvent décevantes, raison pour laquelle peu d’abonnés sont intéressés. En effet, en plus de ne pas tout couvrir, elles sont onéreuses et engagent pour une durée assez longue. Les vendeurs réussissent pourtant à séduire des assurés avec un discours bien rodé. Pour ne pas vous faire arnaquer, suivez bien la vidéo !




  1. Etape 1 : Des assurances ne…

  2. Etape 2 : Discours rodé des…

  3. Etape 3 : Précautions à pren…

Des assurances ne couvrant pas tout De plus en plus d’assurés ont des déconvenues après le vol de leur portable. En France, un téléphone portable est volé tous les 3 minutes. Ces petits bijoux de technologie qui coûtent en moyenne de 200 à 400 euros sont aussi très fragiles. Les consommateurs veulent donc protéger leurs appareils. Pourtant, les assurances de téléphone portable sont onéreuses, s’élevant de 36 à 200 euros par an. Mais, elles ont mauvaise presse. Lorsque l’assurance ne fonctionne pas malgré son coût élevé, les assurés se retrouvent à faire réparer leur appareil à leur frais. Les garanties ne couvrent pas tous les cas de vol, de casse ou d’oxydation. Les vendeurs se sont bien gardés de présenter ces exclusions.

Discours rodé des vendeurs Le discours de départ des commerciaux d’assurance pour téléphone portable est bien rodé. Leur première technique consiste à faire croire que l’assurance couvre tout. Contrairement aux affirmations des vendeurs, tous les sinistres ne sont pas indemnisés. Pour la casse par exemple, il faut que quelqu’un vous ait bousculé. La simple maladresse n’est pas prise en charge. Cette exclusion de garantie n’est pourtant pas mentionnée dans la brochure. Certains vendeurs induisent même les clients en erreur en fournissant de fausses informations. Bien que les conditions générales de vente permettent d’y voir plus clair, quasiment tous les vendeurs refusent de les donner aux clients. Même s’ils les fournissent, ils incitent le futur assuré à faire une fausse déclaration à l’assurance.



Précautions à prendre avant de signer Avec les assurances pour les téléphones portables, mieux vaut être particulièrement vigilant. Il faut bien vérifier les étendues de la garantie avant de signer. En effet, la signature du contrat, sauf cas exceptionnel, ne permet plus de se rétracter. L’assuré sera alors engagé pour la durée prévue par le contrat. Avant toute chose donc, le consommateur que vous êtes doit impérativement avoir accès à toutes les informations relatives au contrat telles que l’étendue de la garantie, la marche à suivre pour contacter le bon interlocuteur en cas de sinistre, la procédure de résiliation. Le client mérite donc d’avoir et de comprendre toutes les caractéristiques du produit d’assurance.

Et comment choisir les autres types d’assurances ?

Vous avez maintenant de bonnes clés pour pouvoir choisir votre assurance de téléphone portable, en limitant fortement les risques. Cependant, vous savez qu’à l’heure actuelle, cela sera loin d’être la seule assurance que vous devrez prendre.

Aujourd’hui tout doit être assuré, pour qu’en cas de sinistre ou de vol, vous soyez indemnisé. Ainsi, vous aurez besoin au minimum d’une :

  • assurance auto, moto, quad
  • assurance habitation
  • assurance santé

Si vous avez besoin de l’une d’entre elles,  cliquez ici. Sachez également qu’il existe des assurances plus spécifiques. C’est notamment le cas des assurances temporaires, si vous avez besoin d’aller chercher un véhicule à l’étranger ou d’en louer un pour vos vacances. Vous pouvez aussi rechercher une assurance suite à une résiliation après un défaut de paiement. Aussi vous pourrez avoir besoin d’une assurance professionnelle, pour vous couvrir en cas d’incident ou de blessure.

Quelle que soit votre situation, voici quelques conseils pour ne pas vous faire avoir ou regretter votre choix.

  • Commencez par faire le bilan de votre situation, pour définir avec précision vos besoins.
  • Faites plusieurs devis pour comparer les prix, mais également les garanties et les franchises.
  • Prêtez attention aux options disponibles et sous quelles conditions.

Prenons l’exemple d’une assurance auto. Il est logique que vous ne choisirez pas la même formule en fonction de si vous venez d’acheter un véhicule neuf ou si vous avez une voiture de plus de 10 ans et plus de 160 000 km. C’est donc indispensable de bien définir vos besoins. Dans le même ordre, si vous vivez dans une zone sensible, où les dégradations volontaires peuvent survenir, vous avez tout intérêt à prêter attention aux franchises, notamment pour le bris de glace. Si vous avez un véhicule ancien, le dépannage 0 km avec le prêt de véhicule, sans avoir besoin d’attendre une expertise sur votre voiture, est une option quasi obligatoire.

Pour l’assurance d’un 2 roues, vous pouvez vous renseigner pour les garanties sur votre équipement en cas de vol, que ce soit l’équipement que vous portez pour vous protéger, ou un GPS.

Maintenant que vous savez comment vous y prendre, voyons où obtenir vos devis d’assurance. Rien ne vous empêche de vous renseigner auprès de votre banque ou assureur habituel. Toutefois, nous vous rappelons qu’il est indispensable de faire plusieurs devis auprès de plusieurs organismes. Libre à vous de faire le tour de tous les assureurs de votre ville, mais le temps d’obtenir les rendez-vous, cela va vous prendre un temps considérable. Alors si vous êtes pressé, mieux vaut regarder sur internet. Il existe de nombreux comparateurs et assureurs en ligne. Cela comporte plusieurs avantages. Tout d’abord, vous n’aurez pas besoin de trouver un créneau dans votre emploi du temps, pour récupérer vos devis et d’y souscrire. Comme ces assurances n’ont pas de locaux fixes, vous pourrez bénéficier de tarifs bien plus avantageux. En effet, ils auront des frais de fonctionnement bien moindre. Par contre, renseignez-vous sur la disponibilité des conseillers en cas de besoin. L’idéal, c’est d’avoir des créneaux horaires élargis (au-delà de 20 heures) et également la possibilité de les contacter le samedi. C’est bien pratique si vous travaillez beaucoup.

Une fois que vous aurez fait la demande de votre assurance, il vous suffira d’envoyer en ligne les documents justificatifs. En général, on vous demandera de payer les 2 premières mensualités d’avance. C’est alors que vous pourrez recevoir votre attestation d’assurance par mail. C’est aussi simple que cela.

Si vous avez besoin de résilier une assurance que vous avez déjà, vous devez savoir que cela dépend du type d’assurance que vous avez. Depuis peu, vous pouvez notamment résilier votre assurance santé (autrement dit votre mutuelle) à n’importe quel moment, sans avoir à vous expliquer, dès lors que vous avez dépassé la première année de contrat. La loi Hamon permet également de le faire pour votre assurance habitation ou pour un véhicule. Rassurez-vous, dans le cadre d’une vente avant un an, vous pourrez également résilier votre assurance. Vous ne serez pas obligé d’attendre cette année. Pour résilier, regardez bien les conditions posées par votre assureur. Certains vous permettront de le faire directement en ligne sur leur site, après vous être connecté avec vos identifiants. D’autres exigeront un courrier envoyé avec un accusé de réception.