Minute facile > Déco > Jardinage > Plantes carnivores et plantes grasses

Plantes carnivores et plantes grasses

Les plantes carnivores suscitent de nombreuses questions. Que mangent-elles exactement ? Comment capturent-elles leurs proies ? Ont-elles des bouches pour avaler ? Des estomacs pour digérer ? Comment les cultiver chez soi ? Et comment font les plantes grasses pour survivre sans arrosage régulier ? Pour tout savoir sur les plantes carnivores et les plantes grasses, regardez la vidéo. Vous y découvrir les conditions dans lesquelles elles s'épanouissent et pourront embellir votre maison.

  1. Etape 1 : L'alimentation des...

L'alimentation des plantes carnivores Pour pousser, les plantes ont besoin d'eau, de lumière, de chaleur et d'une terre riche. Même quand ces conditions ne sont pas réunies, certaines plantes parviennent à s'épanouir. Pour se nourrir, elles sont carnivores. Autrement dit, elles mangent de la viande. Mais rassurez-vous, elles ne s'attaquent aux hommes. Elles mangent essentiellement des insectes. Ces plantes piègent leur proie grâce à une odeur ou un liquide sucré qui attirent les insectes. De plus, leurs aspects luisants et rougeâtres sont aussi très attrayants. Quand leur proie se pose sur leur feuille, les plantes carnivores disposent de plusieurs pièges : à glu, en toboggan, à mâchoire ou à aspiration. Ces végétaux se nourrissent ainsi, car ils se sont adaptés à un sol pauvre en nutriments. Les insectes leur permettent alors d'assurer une bonne alimentation.

La digestion des plantes carnivores Les pièges à proie des plantes carnivores ne sont pas uniquement des bouches, mais servent aussi d'estomac. Pour digérer les insectes, elles utilisent des enzymes digestifs, comme ceux présents dans nos intestins. Ces enzymes se trouvent dans la glue, mais aussi dans la sécrétion au fond du piège. Certaines plantes carnivores sont même capables d'avaler un bébé rat ou une souris. En effet, elles ne se nourrissent pas que d'insectes, mais de chaire. Pour les plantes à aspirations, des chercheurs ont réussi à observer au microscope les glandes digestives qui sécrètent les enzymes. Ces glandes sont en formant de papillon. Après la digestion, il reste l'emballage de la proie qui vient d'être vidée de tous ses muscles.

Les plantes carnivores chez soi Vous pouvez très bien planter chez vous des plantes carnivores. Il faut simplement de la patience, de la bonne volonté et quelques gestes d'attention. Le plus important est le choix de la terre. Effectivement, il faut absolument de la tourbe. Ce terreau est issu de la décomposition de végétaux tels que la mousse. Vous avez aussi besoin d'un drainant comme un sable d'aquarium par exemple. Pour l'arrosage, utilisez uniquement de l'eau de pluie ou de l'eau déminéralisée. En outre, le pot en plastique ou en zinc doit être plus grand que la plante et muni d'une soucoupe pour récupérer l'eau. S'agissant de l'emplacement, sachez que les plantes carnivores aiment le soleil comme près d'une fenêtre. En plein été, vous pouvez même sortir vos plantes. En plus d'être jolies, ces plantes peuvent vous débarrasser des moustiques, des mouches et autres insectes.

La spécificité des plantes grasses La plante grasse est une championne de l'adaptation en milieu hostile, c'est-à-dire pauvre en nutriments. Sa qualification de « grasse » est due à sa forme dodue, car elle est simplement gorgée d'eau. Le réservoir d'eau peut être soit les feuilles soit les troncs comme chez les cactus. Ces végétaux poussent notamment dans le désert où l'eau manque cruellement. Après la pluie, les plantes grasses collectent rapidement l'eau dans le sol avant qu'elle ne s'évapore. Elles la stockent ensuite pour une longue période allant de quelques semaines à plusieurs mois, voire quelques années avant la prochaine pluie. Certains de ces breuvages sont comestibles. Il existe en effet des tribus indiennes qui transplantent les cactus le long de leur trajet du fait que leur liquide est buvable. Les animaux des zones désertiques se servent aussi des plantes grasses pour se désaltérer. Pour se protéger des prédateurs et limiter les évaporations d'eau, ces végétaux utilisent soit leurs épines, soit une peau épaisse, soit une sécrétion irritante comme le latex. Il vaut mieux donc ne pas se hasarder à manger n'importe quelle plante grasse.

Les plantes grasses chez soi Pour cultiver des plantes grasses à la maison, il faut un pot en terre cuite. Ce type de pot facilite l'échange d'air et d'eau entre l'intérieur et l'extérieur. De plus, la poterie est beaucoup plus stable que le pot en plastique. Pour la survie de votre plante grasse, il lui faut toute l'année : de la lumière et un arrosage hebdomadaire en saison chaude. Il ne faut pas arroser la plante de septembre à avril. Cet arrêt d'arrosage conditionne la floraison de la plante, car si vous continuez à l'arroser durant cette période, elle ne fleurira jamais. Pour que votre plante grasse fasse des petits, il suffit de prélever quelques feuilles et les planter directement dans la terre. Pour les cactus, vous coupez un morceau que vous laissez sécher pendant 10 jours avant de planter. Désormais, vous savez tout sur les plantes grasses et les plantes carnivores.

Mots clefs : plantes cactus