Minute facile > Soins > Santé > Bonne qualité de l'air de montagne

Bonne qualité de l'air de montagne

Pourquoi l'air de montagne est pur ? Quels sont ses bienfaits sur la santé ? Pourquoi on a une sensation de manque d'oxygène en altitude ? L'équipe d'E=M6 a rendez-vous avec des scientifiques pour vous fournir des explications quant à la bonne qualité de l'air de montagne. L'Alpe d'Huez a la réputation de la qualité et de la pureté de son air. L'air y est pur pour plusieurs raisons, dont le brassage permanent, grâce au phénomène des brises de montagnes ainsi que la faible quantité d'agents polluants et allergènes. Plus d'explications en vidéo… regardez!

  1. Etape 1 : Pureté de l'air en...

Pureté de l'air en altitude Déjà, l'idée de partir en vacances à la montagne fait du bien à la morale. Mais en plus, l'air de montagne a toujours eu le mérite d'être sain, contrairement à l'air des villes. En effet, il n'est pas chargé en agents polluants comme le gaz d'échappement. L'air de montagne est également dépourvu de microbes et d'allergènes, comme les acariens. Ces derniers ont du mal à y rester. Pour ces raisons, respirer l'air de montagne, c'est respirer la santé. Le poumon se remplit d'un air bienfaisant.

Différence entre air en plaine et air de montagne Contrairement à l'air de montagne, celui des villes est humide. Cette humidité favorise alors le développement des microbes et des acariens. Comme vous le savez déjà, l'air de ville est également pollué par les gaz d'échappement. Les polluants y stagnent, car il y a peu de vent en plaine. En montagne, le phénomène des brises de montagne chasse les microbes grâce aux vents créés par les reliefs. En effet, il y a une grande différence de température entre les versants exposés au soleil et ceux qui sont à l'ombre. La proximité d'un air froid avec un air chaud crée des courants d'air. Selon Serge Taboulot, expert Météo France, ce phénomène permet un brassage permanent de l'air en montagne. Cela disperse toutes les émissions de gaz qui peut avoir lieu en montagne. Le relief de la montagne contribue donc à maintenir pur l'air en altitude. Toutefois, même à quelques mètres des stations de ski, il existe des villes où l'air est très pollué. C'est particulièrement de cas de Grenoble. Cette agglomération se trouve dans une cuvette entourée de deux massifs préalpins. Les polluants restent piégés par les murs que forment ces massifs.

Effets de l'altitude sur la respiration Pour respirer de l'air pur, il faut monter en montagne. Seulement, il arrive d'avoir du mal à respirer lorsqu'on est en altitude. Surtout en cas d'effort physique, la sensation d'essoufflement s'intensifie. D'après le docteur Blanchet, la pression de l'air est plus faible en altitude, -16 % qu'en plaine. Aussi, le corps humain perçoit cette baisse de pression comme un manque d'oxygène. En plaine, le sang d'une personne en bonne santé est quasiment saturé d'oxygène. En altitude, le sang est moins riche en oxygène. Paradoxalement, ça fait du bien, à l'exception du bébé et de l'asthmatique. En effet, la baisse d'oxygénation stimule les globules rouges, qui captent alors le peu d'oxygène qu'ils trouvent. L'organisme est donc bien irrigué en sang. Le corps multiplie aussi le nombre de capillaires, ces microvaisseaux sanguins responsables de la production d'énergie. Grâce à cette activité sanguine intense due à l'air de montagne, vous repartirez plus fort et plus résistant.

Mots clefs : air montagne alpe respiration