Minute facile > Soins > Santé > Comment traiter les troubles du langage ?

Comment traiter les troubles du langage ?

Vous souffrez d'un trouble d'élocution ? Bégaiement, chuintement, zozotement ou encore nasonnement, tous ces problèmes peuvent être rencontrés chez l'enfant ou l'adulte. Mais il ne sont pas incurables et l'on peut à force d'entrainement les faire disparaître. On estime même que les trois quart des enfants atteints parviennent à résoudre leur problème avant l'adolescence. Et les principaux facteurs d'amélioration sont l'exercice des muscles de la bouche et le bon positionnement de la langue. Pour tout connaitre sur le sujet et savoir comment l'on soigne ces petits défauts du langage, regardez les conseils d'une orthophoniste devant les caméras de E=M6 !

  1. Etape 1 : Les fréquents défa...

Les fréquents défauts de langage Les trois principaux défauts de langage qu'on rencontre le plus souvent sont : - Le zozotement : à la prononciation de « s », la langue passe entre les dents au lieu de rester derrière - Le nasonnement : le voile du palais est un peu mou et ne se ferme pas bien et l'air passe par le nez et par la bouche - Le chuintement : la langue bouge des deux côtés au lieu de rester plate à la prononciation du « che ». Ces troubles d'élocution n'empêchent pas les enfants de parler mais de prononcer correctement certains sons appelés phonèmes. Il s'agit de lettres ou de syllabes telles que « L », « J », « eu » ou « un ». En français, les phonèmes composent la base du langage.

Le traitement préventif des défauts de langage : éviter les tics de succion Tout d'abord, il ne faut pas laisser les enfants sucer leur pouce ce qui apprend juste un mouvement unique d'avant en arrière à la langue. Pourtant, pour se développer correctement, la langue doit circuler aussi bien des deux côtés que de haut en bas. Les tics de succion sont donc à éviter pour corriger les défauts d'élocution alors habituez votre enfant à retirer tout objet de sa bouche quand il parle.

Le traitement correcteur des troubles d'élocution : quelques exercices Pour une prononciation sans défaut, il existe des exercices recommandés à tout âge. Ils vont permettre de développer tous les muscles utiles au langage. Premièrement, le bruit du cheval au galop apprend à la langue à se mettre au palais. Cet exercice envoie un message au cerveau pour indiquer la bonne position de repos. Quand on ne parle pas, la langue se colle complètement au palais, ce qui la tonifie et la stabilise. Deuxièmement, l'exercice du clown consiste à faire un sourire puis un bisou. Ces mouvements vont travailler les muscles des joues et des lèvres

Le traitement du bégaiement Un autre trouble du langage est lié au débit de parole s'agissant du bégaiement. La parole ne s'écoule pas de façon fluide et il y a une perte du rythme et un surcroît de tension musculaire qui sont involontaires. Il est dû au stress ou à une hyperémotivité et touche plus de 600000 personnes en France mais il est réversible. Le premier exercice pratique est de bien maîtriser sa respiration afin de limiter son stress. Lorsque la tension musculaire est relâchée, le niveau de stress diminue tout autant que la peur de bégayer. Il est également possible d'utiliser une balle qui permet de visualiser le trouble du débit de parole et de le surmonter. Qu'ils soient de débit ou de prononciation, tous les défauts d'élocution sont réversibles.

Mots clefs : Mac Lesggy bégaiement