Combien de fois par semaine laver ses cheveux ? Peut-on s’y lancer sans utiliser de shampooing ? Quelles sont les alternatives à ce produit pour prendre soin de sa crinière ? Découvrez en vidéo les diverses méthodes pour bien laver les cheveux sans les abîmer. Sans conteste, des cheveux sales et jamais lavés risquent bien de désagréments. En revanche, les cheveux lavés plus ou moins fréquemment rayonnent de beauté. Toutefois, les principes actifs renfermés par les shampoings et après-shampoings provoquent parfois des intolérances. Il existe alors d’autres alternatives pour pouvoir bien laver ses cheveux et entretenir leur beauté. Illustration en vidéo !



  1. Etape 1 : Le no poo low poo

Le no poo low poo Certains choisissent de ne se laver les cheveux qu’une seule fois par semaine, et ce, sans shampoing. De plus en plus de Français se lavent les cheveux à l’après-shampoing. Ce produit est jugé moins agressif que les shampoings classiques. A l’origine de cette tendance se trouve la célèbre coiffeuse américaine Lorraine Massey. Elle a lancé cette méthode baptisée « no poo, low poo » aux Etats-Unis en 2007 pour les cheveux secs, bouclés ou crépus. Le concept consiste à laver les cheveux le moins souvent possible et avec de l’après-shampoing. Parfois, le shampoing classique ne permet pas de révéler la beauté des boucles naturelles, contrairement au « no poo, low poo ».

Laver ou ne pas laver, telle est la question Le cuir chevelu sale est couvert de sébum qui obstrue souvent les pores et empêche les cheveux de respirer. D’où l’importance de se laver les cheveux. Vient ensuite la question du produit le plus adapté pour entretenir et embellir chaque tige pilaire. Le shampoing comme l’après-shampoing valent tous. Pour les adeptes du « no poo, low poo », il reste tout de même du résidu sur le cuir chevelu. Il convient alors de bien choisir l’après-shampoing de lavage. L’absence de principes actifs chimique limite les risques de danger pour les cheveux. Au contraire, ils seront mieux hydratés.

Adieu shampoing De nombreuses personnes ne supportent pas les composés chimiques du shampoing. Afin d’éviter les risques d’intolérance, il existe alors une alternative. Dans une dizaine de salons de coiffure en France, le lavage des cheveux se fait à l’argile. Cette méthode est utilisée depuis plus de 15 ans. L’argile blanche convient à l’usage fréquent tandis que l’argile bleue gaine et démêle. Pour les pellicules et les chutes de cheveux, il convient d’utiliser de l’argile orange. La rose est recommandée pour les cheveux secs et dévitalisés. Ces produits sont conditionnés en bouteille prête à l’emploi. De plus, l’argile coûte à peine plus cher qu’un shampoing classique.