Avec en moyenne plus de 1000 euros dépensés chaque année, le budget carburant pèse très lourd dans le portemonnaie des Français. Super, sans plomb ou diesel, en 20 ans, le prix du litre d’essence est passé du simple au triple. Dans un contexte de crise économique, cette hausse constante des prix à la pompe est devenue un problème majeur. Depuis quelques années, les outils destinés à consommer moins d’esence promettent de réaliser de vraies économies. Mais sont-ils fiables ? Enquête dans cet extrait de 100% Mag !



  1. Etape 1 : L’économiseur à ch…

L’économiseur à champ magnétique Pour faire des économies de carburant, de plus en plus de conducteurs surfent sur Internet afin de trouver un bon plan. Les offres ne manquent pas, comme un économiseur à champ magnétique entre autres. Ce dispositif censé économiser du carburant est installé à domicile par un spécialiste. Nul besoin de se déplacer dans un garage ou dans un local technique donc. L’économiseur à champ magnétique permettrait semble-t-il de réduire entre 18 et 22 % la consommation de carburant, ce qui équivaut à 500 euros d’économie par an. Ce système coûte environ 550 euros. L’investissement serait donc amorti au bout d’un an.

L’efficacité mitigée de l’économiseur à champ magnétique Ce système est équipé d’un aimant dans lequel rentre le carburant. L’aimant améliore la qualité du carburant pour un meilleur rendement du moteur. Par ailleurs, le dispositif promet une économie de carburant non négligeable en plus de la réduction d’émission de CO2 et de particules polluantes dans l’atmosphère. A en croire ces avantages, l’économiseur à champ magnétique serait un remède miracle. Tant de mérites jettent tout de même le doute du consommateur averti. Un journaliste automobile voit même un énorme risque dans l’investissement dans ce genre de système. Les constructeurs automobiles ne l’ont pas encore adopté. Tant qu’aucun test d’un organisme officiel ne confirme l’efficacité du dispositif, mieux vaut s’en méfier. Bien entendu, il existe d’autres outils dont l’efficacité a été prouvée.

Le dispositif à injection d’eau Après 10 ans de recherches, Stephen Mallet a mis au point un système à injection d’eau qui, en nettoyant le moteur, permet de faire des économies de carburant. Au fur et à mesure que le véhicule roule, le moteur s’encrasse et par conséquent, consomme davantage d’essence. Le dispositif à injection d’eau sert à éviter l’encrassage. Du coup, la consommation de carburant n’augmente pas. Autrement dit, ce système permet non pas de réduire la consommation d’essence mais d’éviter son augmentation avec le temps. Le processus est simple : il suffit de mettre un demi-litre d’eau de pluie filtrée ou de l’eau déminéralisée dans le flotteur. Cette eau nettoiera le moteur sur une distance d’au moins 1200 km. Ce kit coûte en moyenne 300 euros et peut être rentabilisé au bout d’un an. Il permettrait de faire jusqu’à 250 euros d’économie par an. Ce système est essentiellement destiné aux voitures d’occasion de plus de 10ans. Malgré ses qualités indéniables, cet économiseur a cependant des limites. Il ne concerne qu’un nombre restreint de véhicules. Aujourd’hui, les véhicules modernes sont équipés de système d’optimisation de combustion. Finalement, la meilleure solution n’est pas technique, c’est le conducteur.

La conduite éco-responsable Le meilleur économiseur de carburant reste le conducteur. Il peut économiser 20 à 25% et non pas en roulant moins vite. Il existe aujourd’hui des centres de formation de conduite éco-responsable. Pour 300 euros pendant 4 heures, le cours intensif s’effectue avec un moniteur. Bien conduire est la meilleure solution pour économiser du carburant. La première attitude que doit adopter le conducteur au volant est d’éviter les mouvements brusques sur l’accélérateur. Il faut doser l’usage de l’accélérateur en fonction de l’environnement, du relief, des montées et des descentes.