Le sucre est inséparable de notre alimentation. Toutefois, une surconsommation peut entraîner des conséquences graves sur la santé. Comment alors réduire sa consommation de sucre. On vous propose les alternatives au sucre qui en permettrait de limiter la consommation. Depuis longtemps, l’aspartame servait à remplacer le sucre. Mais, depuis peu, un nouveau produit a fait son apparition : la stévia. Dans cette vidéo, vous découvrirez comment réduire la consommation de fructose et de saccharose et comment les remplacer.




  1. Etape 1 : Les bonnes raisons…

  2. Etape 2 : Les alternatives a…

Les bonnes raisons de réduire la consommation de sucre Le sucre et le sel sont indispensables à notre santé. Pourtant, nous avons tendance à en abuser. Pourtant le sucre est une bombe qui exploserait le compteur de calories. Cet aliment ne contient aucun nutriment essentiel. Le sucre est fortement impliqué dans les épidémies d’obésité, mais aussi de diabète de type 2, d’accident cardiovasculaire, et très récemment de la maladie d’Alzheimer. En abuser augmenterait également les risques de carie dentaire. C’est la raison pour laquelle nos parents n’ont de cesse nous rappeler qu’il ne faut pas manger trop de bonbons. En effet, le sucre est le meilleur ami des bactéries situées sur la plaque dentaire. Celles-ci l’utilisent pour fabriquer un acide qui attaque l’émail de la surface de la dent. Par ailleurs, une récente étude a montré qu’une surconsommation de sucre ralentit le fonctionnement du cerveau en neutralisant les activités liées à la mémoire et à l’apprentissage.

Les alternatives au sucre Depuis 30 ans, le principal faux sucre à 0 calorie ou édulcorant est l’aspartame. Il s’agit d’un produit obtenu par synthèse chimique. Mais aujourd’hui, il est peu à peu remplacé par la stévia. C’est un nouvel édulcorant d’origine 100 % naturelle. Ce faux sucre est extrait d’une plante originaire d’Amérique du Sud : la stévia rébaudiana. Les producteurs récupèrent ses feuilles afin de les faire sécher. Puis, les feuilles séchées serviront à une infusion dans de l’eau de façon à récupérer leur partie sucrante. Par différents processus de filtration, on récupère la molécule de rébaudioside A. Elle est à la plante, ce que le sucre est à la betterave. C’est elle qui possède un goût sucré d’une exceptionnelle puissance. La phase la plus importante est sa cristallisation.