Minute facile > Sexo > Psychologie > Comment arrêter de pleurer ?

Comment arrêter de pleurer ?

Vous en avez assez qu’on vous prenne pour une personne hystérique, instable ou même manipulatrice ! Nous allons vous aider à guérir cette mauvaise habitude de pleurer à des moments inopportuns.

Une femme ayant vécu cela pendant des années nous raconte : « J’ai discuté pendant 30 secondes avec une responsable de la garderie de mon fils lorsque j’ai senti que ça allait venir. Je lui avais demandé de surveiller un autre garçon qui avait mordu mon fils. Elle ne voulait rien entendre, justifiant que ça allait s’arrêter et affirmant que le garçon en question était plus petit que mon fils.

À ce moment-là, je sentais que rien de ce que je disais ne serait pris en considération, j’étais exaspérée, mes joues devenaient toutes rouges et là … j’ai commencé à pleurer ! Je n’étais pas non plus en train de sangloter ou de m’essouffler, mais bon … je pleurais comme si j’avais l’âge de mon fils ! »

Cette femme s’est rendu compte après quelque temps que le fait de pleurer à la moindre occasion l’a faisait passer pour une personne qu’on ne pouvait pas prendre au sérieux.


  1. L'origine des larmes

    Etape 1/3 :

    L'origine des larmes


    Cette même mère de famille poursuit : « Je suis une pleurnicheuse. Comme beaucoup de personnes, je pleure pendant des funérailles, pendant les cérémonies de remise de diplômes ou lorsque j’entends une histoire ou une musique triste. Le problème est que je pleure aussi lorsque je dois me confronter à une personne ou lorsque je discute de quelque chose qui, inévitablement, se finira négativement. Je suis fatiguée de mon incapacité à contenir mes émotions ».
    Elle a donc décidé d’apprendre à contrôler ses pleurs.

    Sachez qu’il existe deux groupes distincts de personnes dans le monde : celles qui pleurent beaucoup et celles qui sont ennuyées par ces pleurnicheuses.
    Parmi celles appartenant au second groupe, le mot qui revenait le plus souvent était « manipulateur ». Un chercheur disait que si les enfants pleurent pour apaiser leurs colères, les adultes en font de même. Une personne affirme même qu’elle fait semblant de pleurer pour que les gens soient derrière elle. Une autre personne raconte que son supérieur est fatigué d’être « pris en otage » par ses larmes durant des réunions budgétaires. Toutefois, elle affirme qu’elle n’essaie pas d’être manipulatrice quand elle pleure mais qu’il lui est impossible de contrôler ses émotions qui ressortent ... par des pleurs !

    En 2011, une étude menée en Israël et publiée dans une revue scientifique avait montré que les larmes d’une femme contiennent un produit chimique inodore qui semble réduire le niveau de testostérone des hommes. En effet, un taux élevé de cette hormone sexuelle mâle est associé à de l’agression. Ainsi, il semblerait que les larmes d’une femme pourraient arrêter les hommes prêts à l’attaquer.

    La même étude pourrait aussi expliquer les ressentiments qu’entrainent les larmes. Une anthropologue a constaté qu’une fois qu’une personne pleure, les règles du jeu ne sont plus équitables. Avec la réduction du niveau de leur testostérone, les hommes ressentent de l’empathie, alors qu’ils voulaient peut-être se mettre en colère.

    Toutefois, quelle que soit la motivation derrière les larmes, elles sortent d’une émotion sincère, selon un neuroscientifique. Celui-ci ajoute même qu’il n’a jamais été capable d’obtenir des sujets qui pleurent sans un déclencheur d’émotion authentique. (Pour créer des larmes dans son laboratoire, il a dû recourir à une projection de film triste).
  2. Comment faire pour contenir ses larmes ?

    Etape 2/3 :

    Comment faire pour contenir ses larmes ?


    Pour cesser le flux de larmes, les experts suggèrent de pincer le nez où sont logés les canaux lacrymaux. Toutefois, dans différentes circonstances, bon nombre de personnes n’arrivent pas à mettre rapidement leurs mains sur leur nez !

    Un psychologue spécialiste en thérapie cognitive et comportementale suggère de prendre du recul, au sens littéral. Il explique que ce n’est pas ce que disent les autres personnes qui vous font pleurer, mais c’est plutôt votre interprétation des choses.
    Vous pourriez être frustré ou exaspéré à un certain moment, mais vous pourrez toujours décider quelles insultes ou humiliations sont appropriées à une telle effusion d’émotion. Trouver la racine de ce qui fait pleurer facilement une personne pourrait nécessiter une thérapie de toute une vie. De ce fait, ce psychologue nous offre un moyen très pratique pour surmonter ce débordement d’émotion. Selon lui, il faut se retirer d’un drame.

    Sachez que même notre expression faciale peut influencer la manière dont notre cerveau traite les émotions. Des recherches menées dans une université américaine avaient montré que les volontaires qui ont participé à l’expérience ont affiché des réactions émotionnelles moins intenses à un film d’horreur lorsqu’ils ne fronçaient pas leurs sourcils. Ainsi, on peut se demander : « était-il possible que dès qu’on entre dans des interactions plus tendues avec les sourcils élevés et rapprochés, et les lèvres crispées, on puisse déclencher des sentiments qui mènent aux pleurs ? »

    S’il en est ainsi, pourrait-on réellement guérir les problèmes de pleurs en adoptant une expression faciale neutre et une simple étape de tout ce qui nous bouleversait ? Cela semblait improbable, mais on peut toujours l’essayer.

    Une femme qui pleure beaucoup et qui veut se débarrasser de cette mauvaise habitude nous raconte : « je suis allée à un rendez-vous avec un docteur, mais il n’était pas là. Son assistante m’avait dit avec insolence et sans la moindre excuse que le docteur voulait annuler mon rendez-vous, mais il était distrait. Entre-temps, j’ai embauché un baby-sitter, j’ai dépassé le délai et j’ai passé une heure dans les embouteillages pour arriver à ce rendez-vous. Je sentais ma colère s’élever, mais au lieu d’être énervé, j’ai adopté une expression faciale détendue et je me suis éloignée du comptoir, ce qui était un peu étrange. Je clignotais sans verser la moindre larme et je disais : « vous plaisantez ? », puis j’ai ajouté : « c'est incroyablement grossier. » C’était une petite victoire, mais incroyablement puissant. Pour la première fois depuis 25 ans, j’ai exprimé une forte émotion sans me laisser submerger. »

    La même mère de famille poursuit : « Depuis cet évènement, j’ai adopté cette nouvelle technique lorsque je parle d’argent à mon mari, ou lorsque j’ai une petite discussion avec une amie, ou durant des réunions avec des éditeurs. Il est quelques fois difficile de se souvenir qu’il faut adopter cette technique dans le feu de l’action, mais au fur et à mesure des rencontres sans verser des larmes, je gagnais en confiance et mes émotions n’allaient plus prendre le dessus. J’ai fait une visite à la garderie de mon fils où j’ai dit au responsable que j’allais transférer mon tout-petit au préscolaire. Quand je lui ai annoncé la nouvelle, mes yeux étaient secs, tout comme son cœur qui était froid, et cela me semblait juste. »

  3. Pourquoi les hommes pleurent-ils moins que les femmes ?

    Etape 3/3 :

    Pourquoi les hommes pleurent-ils moins que les femmes ?


    Les femmes pleurent beaucoup plus souvent que les hommes et c’est prouvé ! Selon les recherches d’un neuroscientifique, une femme pleure en moyenne 5,3 fois par mois contre 1,4 fois pour un homme. Les facteurs culturels y jouent certainement un grand rôle mais il existe aussi des explications biologiques à cela. Quand la puberté arrive, les hormones (la testostérone pour les hommes et la prolactine pour les femmes) envahissent le corps et les glandes lacrymales commencent à se développer différemment entre les deux sexes.

    Par conséquent, un homme et une femme pourraient vivre le même niveau d’émotion, mais le corps d’un homme est moins susceptible de produire des larmes, tout simplement !

    Dans la même catégorie > Comment la voix traduit les émotions ?

Mots clefs : arrêter de pleurer retenir ses larmes sanglots émotion émotivité pleurer; larmes