Vous avez entendu parler du déni de grossesse et vous voulez savoir comment ces bébés arrivent-ils à se développer normalement? Vous vous demandez de quelle manière le corps d’une femme peut dissimuler une grossesse et devenir maman du jour au lendemain? Les invités de l’émission E=M6 présentée par Mac Lesggy répondent à ces questions. Ils informent sur l’expérience d’une star de la chanson. Un spécialiste explique le rôle du cerveau dans les transformations physiques et psychiques chez une femme enceinte. Il apporte des notions éclairées sur la soudaine mutation chez une femme en déni de grossesse. Suivez la vidéo.

  1. Etape 1 : Le contexte

Le contexte En France plus 1600 naissances par an démarrent par un déni de grossesse. La future maman n’a pas conscience qu’elle attend un bébé. Parfois, cette situation dure jusqu’à l’accouchement.

Un fait réel La chanteuse très célèbre, Sheryfa Luna a vécu l’expérience d’un déni de grossesse. En 2007, elle participait à l’émission Pop star. À l’époque, elle était enceinte de 4 mois et demi. Elle n’avait pas de ventre et ne paraissait pas du tout enceinte. Elle débordait d’énergie. Elle chantait et dansait beaucoup. Elle dormait très peu et durant cette période, elle avait perdu 3kg. Elle ne se rendait pas compte de sa grossesse.

Les expériences vécues par la chanteuse A cette époque son emploi du temps se répartissait en 4 h de danse le matin et 2h de cours de chant dans l’après-midi, suivi 2 h de danse. Les épreuves devant le jury étaient difficiles psychologiquement. Physiquement, ces séances étaient très fatigantes. Elle gagna à la Pop star le 24 octobre 2007. Un mois et demi après l’aventure, alors qu’elle est en plein enregistrement de son premier album, la jeune femme est très fatiguée et continue de maigrir. Elle décide de consulter un médecin. Le spécialiste lui tâte le ventre et trouve qu’elle a l’air ballonné. Trouvant cette situation assez bizarre, il lui recommande de faire une échographie. Le résultat de cet examen montre qu’elle est enceinte de 6 mois d’un petit garçon. Elle a connu ce qu’on appelle un déni de grossesse.

La grossesse physique et psychique Pour comprendre comment le corps arrive à cacher la présence d’un bébé, un spécialiste explique ce phénomène. Chez les êtres humains, la grossesse est un événement particulier. Ce n’est pas le cas chez les animaux où la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule suffit. Pour les hommes toute une élaboration se fait dans la tête. Elle va de pair avec la grossesse physique qui dure pendant 9 mois. En général, la grossesse psychique s’étend également durant cette période. Le déni de grossesse se définit comme l’absence de grossesse psychique.

Le rôle du cerveau Le cerveau de la maman n’a pas pris conscience de la présence d’u bébé dans son ventre.Le cerveau est le chef d’orchestre du corps humain. Il commande tout. Il régit les règles de vie et la vitesse à laquelle nos intestins se contractent. Il gère la quantité d’urine que nous fabriquons. Une femme qui voit l’apparition d’un petit ventre transforme sa paroi abdominale en un véritable mur de muscles. Ce dernier empêche l’utérus de basculer vers l’avant et lui permet de se tenir debout.Ce réflexe n’est pas lié à la grossesse.

Les transformations dans le déni de grossesse Chez une femme en déni de grossesse, lorsque les parois abdominales remontent vers le haut, l’utérus se loge derrière les côtes. Le bébé se développe debout et le ventre reste plat. Dans le buste il y assez de place pour l’utérus. Le fœtus a autant de place que chez une femme qui n’est pas en déni de grossesse. Tout va bien pour le bébé. Pour les autres symptômes liés à la grossesse, le cerveau commande la perception de ces signes. Un psychiatre et spécialiste de la grossesse explique que dans le déni de grossesse le cerveau intervient. Il empêche la prise de conscience de l’idée de grossesse. Il bloque la perception de tous les signes courants durant les 3 premiers mois de grossesse sur une femme.A ce moment-là, un verrouillage de tous les petits canaux apparaît. Ce phénomène empêche ces canaux de se connecter à son corps.Une femme en déni peut continuer à avoir ses règles au cours de sa grossesse. Son cerveau assimilera l’éventuelle nausée au mouvement de son ventre et à des problèmes intestinaux. Lorsqu’on lui annonce la découverte de la grossesse, le cerveau assimile cette information et les mécanismes normaux vont se mettre en place. Toutes les femmes concernées par cette situation vivent cette incroyable transformation physique le soir même de sa première échographie.

Les soudaines transformations Chez une femme en déni de grossesse à qui on vient d’annoncer qu’elle est enceinte, l’utérus bascule vers l’avant comme si on le laisse basculer. À partir de ce moment, elle acquiert la silhouette d’une femme enceinte. Lorsque la future mère prend conscience de sa grossesse, le cerveau laisse les muscles abdominaux se relâcher pour basculer l’utérus vers l’avant. Le ventre rond apparaît enfin.Cette soudaine transformation est à la fois physique et psychologique. En quelques heures, le corps et l’esprit intègrent ensemble la présence d’un bébé dans le ventre. Si le futur bébé n’a manqué de rien pendant ces longs mois et a pu grandir normalement, la maman en revanche n’a toujours pas eu le temps nécessaire pour s’habituer à l’idée de devenir une mère. Une femme a besoin de ces 9 mois pour s’habituer à sa nouvelle situation pour qu’elle soit prête à devenir une mère.

Pour conclure Vous connaissez maintenant que le déni de grossesse n’est pas une maladie. Dans la majorité des cas, les naissances se déroulent très bien. Si une mère et un bébé ont du mal à s’apprivoiser, les contacts charnels, les regards, le dialogue et le soutien de l’entourage sont nécessaires à leur équilibre. En tout cas, les mamans sont toutes comblées. Ne ratez pas la vidéo pour en savoir plus sur le déni de grossesse.