Minute facile > Pratique > Vie de famille > Grossesse et autres épreuves physiques de la vie d'une femme

Grossesse et autres épreuves physiques de la vie d'une femme

Comment font les femmes avec leur poitrine généreuse ? Ne souffrent-elles pas en marchant avec des talons ? Quid de l'épreuve extraordinaire de la grossesse et de l'accouchement ? Pour vous donner une idée des épreuves physiques au cours de la vie d'une femme, Mac Lesggy s'est prêté au jeu. Pour mettre la gent masculine à l'épreuve et la faire découvrir les sensations auxquelles sont soumises les femmes enceintes, il existe aujourd'hui des simulateurs de grossesse et de contractions. Concernant la poitrine, les seins féminins et masculins sont identiques en tout point, reste aux hommes de produire de la prolactine pour pouvoir allaiter. Même les talons, Mac Lesggy les a essayés pour vous. Regardez la vidéo !

  1. Etape 1 : Le poids de la gro...

Le poids de la grossesse La grossesse est l'une des choses dont l'homme a du mal à imaginer. Durant cette période de la maternité, les pieds du bébé rentrent généralement dans les côtes. D'où, la difficulté à se pencher pour une femme enceinte. Celle-ci doit également supporter le poids du bébé, du placenta et du liquide amniotique, soit 4 kilos en moyenne. S'y ajoutent le surplus d'eau et de sang qui circulent dans le corps de la future maman, ainsi que les réserves de graisses. Vers le 8ème mois, presque pratiquement à terme, l'utérus, c'est-à-dire l'organe qui contient le bébé, pèse lui aussi 1 kilo. En tout, la grossesse pèse 15 kilos. La future maman éprouve beaucoup de difficulté à bouger et se mouvoir. Monter et descendre un escalier est plus pénible avec ce poids supplémentaire. La respiration est limitée, car les poumons sont comprimés par les pieds du bébé. Avec leur suplus de poids, les femmes enceintes sont essoufflées au moindre effort. Tous ces petits maux ne sont rien comparés à l'épreuve ultime de l'accouchement.

L'épreuve ultime de l'accouchement Lors de l'accouchement, les contractions s'intensifient dans le bas ventre et dans les côtes de la future maman. L'utérus, c'est-à-dire la poche qui contient le bébé se contracte pour provoquer des pressions. Par la suite, le bébé appuie sur le col jusqu'à son explusion du ventre de sa mère. Contrairement aux autres muscles, l'utérus se contracte involontairement. C'est une hormone produite par le cerveau, l'ocytocine, qui entraîne les contractions incontrôlables. La souffrance peut durer 8 à 10 heures, mais cette durée est beaucoup plus rapide pour les femmes qui ont souvent accouchées.

Le développement des seins Les seins sont l'autre symbole de la féminité. Ce sont des organes nourriciers. En effet, l'unique fonction des seins est de nourrir les nouveau-nés. Des graisses et des glandes mammaires composent ces organes. Lors de la grossesse, les glandes mammaires vont gonfler afin de produire du lait. Exceptionnellement, l'homme est fait exactement pareil à une femme à ce niveau-là. Seulement, le peu de glandes mammaires qui existent chez l'homme est non fonctionnel. Les glandes ne se développent pas, à moins d'une stimulation hormonale. L'injection de prolactine aux hommes peut activer les glandes mammaires. Aussi, les hommes pourraient allaiter.

Les hauts talons Marcher avec des chaussures hautes de 10 cm semble facile et naturel aux yeux de la gent masculine, alors qu'il en est autrement. Au-delà de l'inconfort provoqué par les talons hauts, toute la posture du corps est modifiée. En effet, la hauteur du talon prolonge le corps vers l'avant. Mais afin de maintenir la posture en équilibre et de préserver le centre de gravité, le corps cherche à se pencher en arrière. Pieds nus, le bassin est droit et les jambes bien alignées suivant le corps. Avec les talons, le bassin bascule en arrière et les jambes sont constamment pliées. Beaucoup de femmes souffrent aujourd'hui du dos du fait de la hauteur des talons qui crée une hyperlordose et automatiquement des conflits au niveau des lombaires. La cambrure de ses reins est fortement accentuée lorsqu'une femme porte des talons. A la longue, cela peut tasser les vertèbres lombaires.

Mots clefs : Accouchement