Un enfant qui passe par une crise d’adolescence est tout à fait infernal.
Vous ne pas comment le faire entendre raison.
Frédéric Bargeon, coach de vie à Paris vous donne quelques techniques pour gérer la crise d’adolescence.
Cela vous intéresse, suivez l’expert en vidéo.

  1. Etape 1 : Une crise d’adoles…

Une crise d’adolescence normale Avoir un enfant en crise d’adolescence chez soi n’est pas chose facile.
Ne vous faites pas trop de souci, car ce n’est pas une chose grave ni dramatique, mais seulement normale.
Un adolescent arrivé à un certain âge met en place sa personnalité.
Il va être confronté à ses petits problèmes relationnel et sentimental.
C’est au moment de l’adolescence que la phase du développement humain physique, mais aussi mental intervient.
Généralement, dans une fourchette de 12 à 17 ans l’adolescent est confronté entre la puberté, l’âge adulte et l’enfance.
Il ne sait pas où se placer dans une catégorie d’individu.

Gérer un adolescent Le fait qu’une crise d’adolescent soit normale n’enlève pas que c’est difficile à vivre pour les parents.
L’enfant devient insupportable à vivre, il est violent, désagréable et irrespectueux.
Ce que vous devez comprendre c’est que votre enfant passe par une étape de perturbation.
Il va vous titiller vraiment là où ça fait mal et remettre en question tout son entourage.
Le meilleur moyen d’empêcher que cette crise ne devienne plus grave, c’est de le comprendre et de lui parler calmement.
Jouez avec les mots, car la communication est la clé de toute réussite.
Faites attention aux paroles que vous utilisez, utilisez des phrases réconfortantes.
Cela va lui faire entendre raison que vous êtes de son côté et qu’il peut compter sur vous.
Soyez toujours à l’écoute et attentif au moindre de ces paroles, faits et gestes.
N’hésitez pas également à faire appel à des spécialistes dans le cas où la situation s’avère être plus compliquée.

Le contexte d’un coach de vie Un coach de vie intervient surtout quand la communication ne passe pas du tout entre les 2 parties.
A savoir entre les parents et l’adolescent.
Un état de fait créé peut engendrer un conflit.
Ce conflit peut s’aggraver quand il n’y a pas de communication.
Cela peut même entrainer un point de rupture entre vous et votre enfant.
A ce moment-là, il va s’éloigner et se mettre à chercher un réconfort auprès d’une autre personne.
Il peut se mettre à faire n’importe quoi et à s’exposer au danger.
Pour ne pas juger l’adolescent, le coach va organiser une séance pour entendre le point de vue des 2 parties.
L’objectif de cette thérapie est surtout de faire émerger la parole des 2 côtés.
Afin que chacun présente son opinion pour le faire transmettre et entendre par l’autre partie.
Car il peut arriver que la cause de la brutalité de l’adolescent soit le dysfonctionnement familial même.
C’est à ce moment précis que vous devez jouer avec les mots qui sont un vecteur de sens pour l’enfant.
Le plus important pour un coach de vie c’est que chacun puisse retrouver sa place.
Que l’adolescent qui devient adulte n’est plus un enfant.
Et que les parents acceptent et se rendent compte que leur enfant grandit.
Un petit conseil, soyez patient et surtout faites régner la communication dans la famille.