Vous voulez acheter un parfum pas cher ? En ligne, au supermarché et même dans les étals de marché, les offres ne manquent pas. Seulement, ces parfums sont-ils sans risque et valent-ils leur prix ? Dans cette vidéo, l’équipe de 100 % Mag vous décrypte les dangers des parfums lowcost. Le prix d’un parfum authentique est souvent inabordable à tous les ménages. Les offres fleurissent alors un peu partout. Seulement, il faut s’en méfier, car malgré leur petit prix, ces parfums peuvent vous réserver de grand danger. Les explications en vidéo !



Des parfums de luxe entre les fruits et légumes du marché Petits et grands aiment bien se parfumer. Et le choix du parfum n’est pas laissé au hasard, car il exprime la personnalité de chacun. Seulement, les parfums de marque coûtent plus de 60 euros le flacon de 100 ml. Ce prix ne correspond pas forcément aux portefeuilles de tous les ménages. Les parfums lowcost, plus abordables, ont alors envahi les rayons de supermarché, et beaucoup s’y adonnent. Sur internet, et même entre les fruits et légumes sur les marchés, les offres se multiplient au point où il existe un peu partout des parfums soi-disant « haut de gamme » mais à petit prix. Sur un stand de marché parisien, le vendeur propose des dizaines de parfums de très grandes marques. Les parfums de luxe y sont vendus entre 40 et 50 % moins cher qu’en parfumerie. Cette bonne affaire est trop belle pour être vraie. Sur les marchés, la plupart de ces articles bradés sont soit des contrefaçons, soit des produits volés. A Paris, au pied du métro Barbès, de nombreux vendeurs à la sauvette proposent également des parfums de luxe à moindre prix. L’un des 5 parfums les plus vendus dans le monde y est proposé à seulement 25 euros.

Le risque de l’achat d’un parfum low cost Sur internet aussi, les parfums à prix réduit fleurissent. Un site propose même d’entrer le nom de votre parfum de marque préféré. Et pour seulement 30 euros, ce site vous vend une fragrance quasiment identique. Pour savoir si cette pratique est légale, l’équipe de 100 % Mag a contacté le responsable du site. D’après ce dernier, les parfums sont fabriqués en France et inspirés des marques connues. Le jus des parfums n’est pas déposé par les marques. Le site vend donc des fragrances ressemblantes à des grands parfums. Le tout est emballé sous un nom différent. Pour le responsable du site, c’est légal. En revanche, pour David Saussinan, juriste à l’union des fabricants, ce serait des contrefaçons car le site utilise la renommée de la marque pour vendre son produit qui n’a rien à voir avec la maison originelle. En achetant un parfum lowcost, il est fort probable que ça soit une contrefaçon. Et le consommateur risque jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 300.000 euros d’amende.



Les parfums low cost à la loupe du laboratoire Pour savoir ce que contient un parfum, l’équipe de 100 % Mag a fait analyser 3 variétés de parfum dans un laboratoire près de Strasbourg :

– un parfum authentique
– un autre acheté sur internet
– un troisième acheté au pied du métro de Barbès.

Ces trois parfums sont soumis à un test de chromatographie gazeuse qui permet d’établir leur véritable carte d’identité. Après le test, le parfum acheté internet présente des similitudes avec l’authentique. Cela prouve qu’une recherche a quand même été faite pour se rapprocher du parfum de luxe. Cependant, le troisième est totalement différent des deux autres.

Pour connaître la teneur dans le temps de ce parfum, l’analyse porte sur la concentration de leur jus. Plus il y a d’huiles essentielles et moins il y a d’alcool, mieux le parfum tient sur la peau. Avec 89,7 % d’alcool, le parfum acheté sur internet est en réalité une eau de toilette. Avec 96,9 % d’alcool, celui de Barbès est encore pire.

Le danger des parfums hors circuit agréés Quelle que soit leur appellation, la plupart de ces parfums vendus en dehors des circuits agréés ne passent aucun contrôle sanitaire. Les contrôles sont pourtant indispensables puisque le parfum est un cosmétique pouvant contenir des produits allergènes. Pour le docteur Vidal, dermatologue, les risques peuvent aller au-delà d’une simple rougeur ou même de la démangeaison. Les intolérances peuvent aboutir à des eczémas, des vésicules, voire des plaques rouges. Les vésicules peuvent être suintantes. Pire encore, la peau peut former des bulles de décollement et même des pigmentations difficiles à traiter. Alors, si vous voulez vous faire plaisir sans vous ruiner avec les parfums lowcost, préférez toujours les circuits de distribution agréés.