Minute facile > Soins > Médecine douce > Pour quoi faire de l'hypnose ?

Pour quoi faire de l'hypnose ?

Dans cette vidéo, un hypnotiseur Ericksonien nous parle de l'utilité de sa pratique. L'hypnose peut servir à la médecine, pour les douleurs, les stress et les émotions incontrôlées.

  1. Etape 1 : Les actions de l'h...

Les actions de l'hypnose On a tort de croire que les séances d'hypnose ne servent à rien. De nombreuses personnes pensent que le praticien est un charlatan, et pourtant, l'hypnose a toute son utilité. Durant une séance d'hypnose, le patient est plongé dans un état de transe. Mais le patient ne dort pas. Il est parfaitement conscient. L'hypnose est une mise en veille du corps. C'est seulement l'hémisphère gauche du cerveau qui est inconscient. L'hémisphère gauche représente le côté réactionnel. L'hémisphère droit, représentant l'inconscient et l'irrationnel est donc atteint durant une séance d'hypnose.

Les vertus de l'hypnose L'hypnose est une psychothérapie dans certains pays. C'est la technique la plus efficace pour arrêter la cigarette. Son efficacité sut les autres drogues douces ou dures n'a pas encore été clairement démontrée. L'hypnose a un champ d'action vaste. Il soigner diverses pathologies psychosomatiques, ou celles qui touchent l'esprit. Des maladies courantes peuvent être traitées avec l'hypnose : - Ulcère - Colite - Gastrite - Arythmie - Hypertension - Troubles cardio-vasculaires Elle est aussi efficace pour soigner els troubles psychiques comme : - Les phobies - La crise de panique - L'insomnie - Le strss - L'anxiété - Etc

Calmer la douleur avec l'hypnose L'hypnose est indiquée pour apaiser la douleur. C'est effectivement une technique utilisée pour se préparer à l'accouchement. Dans de nombreux cas, l'hypnose réduit la sensation de la douleur. Son action est alors assimilée à celle de la morphine. Pour se faire, le praticien prononce des mots qui apaisent les maux. Les mots se répercutent sur l'hypothalamus. Ils sont ensuite convertis en impulsions nerveuses qui deviennent ensuite des messages hormonaux. Ces derniers modifient au final les réactions organiques.