Comment prolonger la durée de consommation des aliments ? Comment garder intactes leurs qualités gustatives et nutritives ? A travers le temps, plusieurs procédés ont été mis au point pour conserver plus longtemps la viande, le poisson et les légumes. Dans cet article, on vous embarque à la découverte des diverses techniques de conservation des aliments, notamment de la viande et du poisson. Actuellement, nous utilisons un congélateur ou un réfrigérateur. Les sacs ou boites sous vide sont même nés pour faciliter la conservation des aliments. Mais comment faisait-on au Moyen-Age ? Enquête !




  1. Etape 1 : Conservation par f…

  2. Etape 2 : Conservation dans…

Conservation par fumage Même sans réfrigérateur et sans boite de conserve, il existe plusieurs techniques de conservation des aliments :
– séchage
– fumage. La viande est séchée à la cheminée. Et des goudrons alimentaires viennent l’envelopper. Comme les salaisons actuelles, la viande peut toujours se consommer même après des mois, voire une année entière. Le fumage, technique toujours utilisé, permet de déshydrater les aliments et de neutraliser toute prolifération de bactéries. De plus, la fumée dégagée par la combustion du bois contient de la substance qui empêche la formation de moisissure à la surface de du produit.

Conservation dans un lit de sel Par ailleurs, le sel permet aussi de conserver longtemps des aliments, notamment les poissons. Cet ingrédient, pourtant banal aujourd’hui, est un excellent conservateur. En effet, le sel déshydrate les bactéries et empêche ainsi leur développement. Ce mode de conservation permet donc d’importer des produits comme le hareng venu du nord de l’Europe.