Vous souhaitez donner un peu plus de volume à vos cheveux ? Aujourd’hui, on peut recourir à l’extension capillaire ! Très en vogue, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Des mèches naturelles aux fibres synthétiques, du brun au blond, tout est possible. Pour bien choisir, on vous aide !




  1. Etape 1 : L’origine des exte…

  2. Etape 2 : Les différents typ…

L’origine des extensions capillaires L’extension capillaire est une des solutions les plus radicales pour gagner en longueur et en volume. Les professionnels utilisent souvent des cheveux naturels. En Inde par exemple, des Indiennes vendent leurs cheveux d’une rare qualité, cheveux qui n’ont jamais subit de coloration ou tout autre traitement agressant. Cette matière est donc idéale pour les coiffeurs.
Mais comment fixe-t-on ces extensions ? La méthode est très simple. Nos cheveux sont composés de kératine, c’est-à-dire de millions d’écailles s’emboitant les unes dans les autres. Pour fixer l’extension on la fait fondre légèrement avec le cheveu naturel et le tout fusionne.

Les différents types d’extensions Heureusement, cela ne risque pas de casser et l’extension n’est pas trop lourde pour le cheveu : On peut soulever jusqu’à trente kilos avec une mèche de 200 cheveux. Toutefois, ce procédé est très cher et il faut débourser près de 1000 euros.
Plus économique, l’extension synthétique, ultra brillante et rigide, celle qu’on retrouve sur les poupées, s’achète facilement dans le commerce. Ces cheveux, synthétiques, proviennent d’un mariage de molécules issues du pétrole. Ils sont filés puis étirés à souhait. La bobine de cheveux est alors plongée dans un bain de teinture. Toutes les couleurs sont possibles. On ne les fixe pas avec de colle, un simple clip suffit. Attention toutefois car la fibre est inflammable. Le cheveu synthétique fond très rapidement, il ne faut donc pas dépasser 130° lors d’un lissage par exemple.