Vous êtes un pêcheur amateur et vous désirez optimaliser vos chances en optant pour un bon matériel de pêche ? Vous souhaitez avoir des conseils pour choisir votre moulinet à tambour fixe ? Thierry Cloux, rédacteur en chef du magasin « Le Pêcheur de France, sur le site Federationpeche.fr, vous conseille sur le choix du moulinet à tambour fixe. Vous devez d’abord déterminer l’usage du matériel. Ensuite, vous opterez pour la taille, le poids, le système de rotation, le pick-up, le frein et la bobine adaptés à votre type de pêche. Notez bien les explications fournies dans la vidéo.



  1. Etape 1 : La taille et le po…

La taille et le poids du moulinet La taille du moulinet dépendra de l’usage que vous comptez en faire.
Pour la pêche itinérante, comme la pêche au lancer où vous devez beaucoup manipuler votre canne, le matériel étant en permanence porté à la main, vous opterez pour un moulinet léger, de petite taille ou de taille moyenne.
Pour les pêches statiques où la canne est posée sur un support, ou pour la pêche au gros poisson, comme le silure ou la carpe en eau douce, vous aurez besoin d’un moulinet de plus grande taille.
Le poids du moulinet dépendra de sa taille.
Les plus légers font actuellement 120g.
Certains moulinets utilisés pour la pêche à la carpe peuvent atteindre 600g.
Comme vous pouvez le constater, la marge est assez importante. Il convient également de noter que vous ne pouvez pas disposer d’un moulinet pouvant être affecté à de multiples usages.
Si vous projetez d’aller pêcher un carnassier, un moulinet de la taille 2 (dite taille 2000) sera parfait.

La douceur de rotation du moulinet Votre moulinet doit tourner d’une manière très fluide et légère. Vous gagnerez en confort, mais lorsque vous devez engager la bagarre avec un poisson, il vous sera plus facile de tourner la manivelle, de tourner votre fil et d’entrer en contact direct avec le poisson.
La douceur de rotation est engendrée en particulier par un mécanisme interne du moulinet et aux roulements qui y sont intégrés.
Les moulinets modernes sont dotés de 5 ou 6 roulements à billes. Les fabricants y rajoutent parfois un roulement à aiguille qui équivaut à 4 roulements à billes. Ils sont placés dans divers points de la mécanique et assurent la fluidité de la rotation.

Le pick-up Pour un moulinet destiné à la pêche au lancer, le pick-up détient toute son importance. Vous devez l’ouvrir pour chaque lancer. Dès que vous avez lancé, vous le refermerez.
Il faut que l’ouverture et la fermeture se passent d’une manière aussi agréable que possible.
Vous aurez à réaliser cette opération plusieurs fois en une matinée de pêche. Il s’avère donc nécessaire qu’elle puisse se faire en douceur.

Le frein Le frein est aussi un élément très important, surtout si vous tenez un beau poisson.
Certains modèles présentent un frein placé à l’avant. D’autres ont un frein à l’arrière.
Le frein est constitué de disques qui se frottent les uns contre les autres. Ils ralentissent la rotation de la bobine.
Lorsque vous parvenez à ferrer un poisson, la bête va se débattre, elle va essayer de vous prendre du fil. Le frein va le ralentir, l’obliger à forcer pour prendre du fil. Le poisson va ainsi se fatiguer plus rapidement.
Par contre, si votre frein se bloque, votre fil risque de se casser si vous avez fait une grosse prise.
Veillez donc à détenir un frein qui soit à la fois puissant, doux et progressif.
Le réglage du frein est réalisé à l’aide d’une molette qui possède de nombreux crans pour donner différents niveaux de puissance de freinage.

La bobine et sa contenance Le nombre de fils et la quantité de lignes que vous pourrez mettre sur votre moulinet dépendront de la bobine et de sa contenance.
Certaines bobines ont des contenances importantes, pour d’autres cet élément est assez faible.
Là encore, vous choisirez en fonction du type de pêche que vous allez réaliser.
La bobine joue également un rôle sur la vitesse de récupération du moulinet, c’est-à-dire la longueur de fil que vous allez faire revenir sur la bobine en un tour de manivelle.
Si vous pêchez à la truite dans des eaux rapides, le courant va pousser votre leurre. Vous devez donc être en mesure de récupérer assez vite. Il faut au minimum une récupération de 70cm de fil par tour de manivelle.
Ce principe est valable pour la pêche dans les rivières dont les courants sont assez soutenus.
Pour la pêche plus classique en canal, en lac ou en étang, vous pouvez vous contenter d’une vitesse de récupération plus lente.
De nos jours, les fabricants proposent des matériels de plus en plus évolués. Vous pouvez disposer d’une bobine qui peut récupérer jusqu’à 1m de fil par tour de manivelle.

Le look Actuellement, les fabricants présentent des moulinets fabriqués en acier. Leur couleur dépend de chaque marque. Chaque enseigne ayant ses propres codes couleur.

Pour conclure Avant de partir à la pêche, il faut d’abord choisir son matériel. Vous disposez maintenant de toutes les grandes lignes qui vous permettront de faire le bon choix d’un moulinet à tambour fixe. Si vous écoutez bien les conseils apportés par notre invité, vous serez apte à opter pour le moulinet adapté à votre type de pêche. Vous allez prendre plaisir à pêcher au bord de l’eau avec un matériel adéquat. Vous êtes assuré de ne pas lâcher une grosse prise en raison d’un mauvais moulinet. Regardez bien cette vidéo.

Mots clefs :
Pêche
moulinet