Minute facile > Loisirs > Activités artistiques > Faire des vocalises avant de chanter

Faire des vocalises avant de chanter

Comment faire pour chauffer la voix avant d'aller chanter ? Comment chauffer sa voir avant de chanter ? Les vocalises sont en effet indispensables pour le chanteur avant de faire sa performance. Pour savoir comment chauffer sa voix avant de chanter, regardez cette vidéo et écoutez les conseils de Violaine Kiefer, professeur de chant et chanteuse d'opéra. Elle vous montre ce qu'il faut faire avec quelques vocalises simples que vous pourrez pratiquer chez vous sans l'aide de personne. Regardez et écoutez comme sa technique est simple !

  1. Etape 1 : Les vocalises

Les vocalises Pour chauffer la voix avant de chanter il faut avant tout faire des petits exercices de chant.Ces petits exercices sont les fameuses vocalises.Vous pouvez les pratiquer chez vous.Sachez que vous pouvez vous chauffer la voix assis que debout.

L'alignement du corps L'essentiel est d'avoir un alignement complet du corps jusqu'aux jambes.Pour bien chanter, la posture qu'il convient d'avoir concerne surtout un alignement entre :-la tête-le cou-le buste.

Premier échauffement de la voix Pour vous chauffer la voix, partez d'une hauteur de voix proche de la voix parlée.Commencez sur une consonne qui vous permet de connecter votre corps à votre voix.Lorsque vous pratiquez ces vocalises, commencez sur le registre de la voix parlée.Puis montez progressivement la voix par demi-ton en reproduisant cet exercice de la même forme.Vous allez de ce fait des notes basses aux notes aiguës en montant par demi-ton.Ensuite, vous revenez vers une tessiture plus centrale.Puis vous allez vers les graves.

La vocalise pour connecter le corps et la voix Préparez le corps sur une consonne telle que le « Z ».Cette vocalise permet de contrôler le souffle en laissant la voix évoluer librement.

La vocalise pour développer la résonnance de la voix Puis essayez de plus développer la qualité résonnante de la voix sur un autre exercice.La consomme « M » permet d'accrocher la voix à la bonne hauteur.Cette vocalise ne provoque pas de tension.Le « I » apparaissant derrière profite de l'espace qui est déjà proposé suer le « M ».La voix devient rapidement plus résonnante à force de pratiquer l'exercice.Vous pouvez adapter votre voix à toutes formes de textes :-plus ou moins rythmées-plus ou moins aiguë.

La vocalise pour dissocier les voyelles et les consonnes Le travail sur le « qui, quille, quillé » permet de dissocier le placement de la consonne.Le placement de la consonne est en aval du son dans la bouche, de la production du son en elle-même.Ce travail des consommes est à dissocier de la voyelle qui apparait derrière.La voyelle est une production pure des cordes vocales qui s'accolent sur l'air qui est envoyé par le corps.

L'essentiel à retenir par rapport aux vocalises Il convient au chanteur de modifier petit à petit sur la vocalise l'espace qu'il souhaite obtenir dans une qualité résonnante sur sa voyelle.Il s'agit donc de colorer ses voyelles.Un « I » peut s'exprimer de différentes façons.Ces possibilités n'engagent aucune tension sur les cordes vocales.Elles résultent du travail :-au-dessus des cordes vocales-dans la bouche-d'un soulèvement du palais-d'un placement de la langue légèrement différent.En résumé, chauffer sa voix demande avant tout une prise de conscience de son état de nervosité, de son état physiologique.En effet, il est fortement déconseillé de chanter lorsqu'on est fatigué ou énervé.

Mots clefs : Vocalise