Comment se déroule une séance d’enchères ? Vincent Combeau, professeur de bridge à la Fédération Française de Bridge (www.ffbridge.fr), va vous présenter cette enchaînement au bridge. Regardez la vidéo pour mieux comprendre !

  1. Etape 1 :

Pour bien jouer au bridge, il est primordial de prendre des cours, ne serait-ce que pour savoir comment se déroule un tour d’enchère. Voici alors un exemple d’un tour d’enchère au bridge accompagné des explications de Vincent Combeau, professeur de bridge à la Fédération Française de Bridge (www.ffbridge.fr). Il Va vous montrer comment surenchérir, quand il faut passer, le nombre de levée à faire et la manière de calculer les levées à réaliser.

Ouverture du jeu et des enchères au bridge Supposez que le joueur A a distribué le jeu.
C’est donc lui qui va commencer les enchères.
Le joueur A va alors ouvrir d’un coeur.
Pour cela, elle va sortir l’enchère d’un coeur.
Les enchères fonctionnent comme la distribution des cartes, dans le sens des aiguilles d’une montre.
Chaque joueur a le devoir de dire quelque chose à son tour d’enchérir.

La première enchère Dans cet exemple, le joueur A a dit un coeur.
Cela signifie qu’il a des points d’honneur qui lui permettent d’espérer que son camp possède plus de points d’honneur que le camp adverse.
Et il promet à son partenaire un minimum de 5 cartes coeur.
Même s’il a une sixième, il peut peut-être le montrer ultérieurement.
Mais dans un premier temps, il indique à son partenaire qu’il possède au moins 5 cartes coeur.

La surenchère Après l’ouverture d’un coeur du joueur A, c’est au tour du joueur B de devoir s’exprimer.
Il peut faire une enchère tout comme il peut passer en sortant le carton vert de sa boîte.
Ici, le joueur B a un espoir de gagner un contrat dans lequel l’atout serait trèfle.
Alors il va nommer ses trèfles.
C’est qu’intervient une règle fondamentale dans les séquences d’enchère qu’on appelle « la hiérarchie des couleurs ».

Qu’est ce que la hiérarchie des couleurs ? A côté de la couleur qu’a sortie le joueur A, il y a un numéro.
On peut en effet sortir :
– 2 pique
– 3 trèfle
– 3 sans atout
– 5 carreau
– etc

Attention, cela signifie que plus on monte, plus il faudra réaliser de levées.
En effet, le nombre de levée qu’il faudra réaliser dans son contrat correspond au numéro de l’enchère ajouté du chiffre 6.

Surenchérir sa couleur Si le joueur B veut disputer le contrat au joueur B, il peut nommer ses trèfles.
Toutefois s’il sort l’enchère « 2 trèfle », il devra réaliser 6 2, soit 8 levées avec le trèfle.

C’est au tour du joueur C d’enchérir.
Il est le partenaire du joueur A.
Il sait donc que son coéquipier possède au moins 5 cartes coeur.
Comme il en possède lui-même 3 cartes de cette même couleur, l’addition des deux fait 8 et le coeur peut donc devenir la couleur d’atout du camp composé par les joueurs A et C.
Le joueur C va donc soutenir son partenaire en annonçant la même couleur que lui, à un niveau supérieur.

Soutenir son coéquipier En résumé, le camp AC a au moins 8 cartes coeur.
Cela peut devenir un contrat final qu’ils joueront avec l’atout coeur.
Si le camp BD constate qu’ils possèdent peu d’atout coeur dans leur jeu, vous pouvez disputer le jeu en proposant un contrat à pique.
En disant « 2 pique », le joueur D va indiquer à son partenaire qu’il possède au moins 5 cartes pique.
Si le joueur B possède lui-même 3 cartes pique, le camp BD va déloger leurs adversaires de leur contrat en proposant le contrat de 2 pique où pique sera la couleur d’atout.

C’est à nouveau au tour du joueur A de prendre la parole.
Il a le droit de faire éventuellement une surenchère.
Il peut alors déloger le camp BD de leur enchère de 2 pique pour faire une autre enchère.
Le joueur A propose par exemple une enchère 3 coeur.
Le joueur B écrase alors avec une enchère 3 pique sachant que son coéquipier D a fait une enchère 2 pique.

Le mot de la fin sur la couleur à jouer Il faut se rappeler que plus les enchères s’élèvent, plus il faut réaliser de levées pour gagner le contrat.
Si on n’a pas de main assez forte pour surenchérir il faut passer.
Au final, la dernière enchère est l’enchère proposée par le joueur B avec 3 pique.
Quand la dernière enchère a été suivie de trois passes, elle constitue le contrat final.

Voilà, vous savez maintenant comment se déroule un tour d’enchère au jeu du bridge !

Mots clefs :
bridge