Vous êtes un pêcheur amateur et vous ne savez pas comment choisir un leurre ? Pour décrocher le gros lot lors de votre prochaine partie de pêche écoutez les conseils de Thierry Cloux, rédacteur en chef du magazine Les Pêcheurs de France publié par la Fédération nationale de pêche, sur le site Federationpeche.fr. Il vous explique comment choisir votre leurre. Les trois sortes de leurre présentées sur le marché dépendent de différents critères. Suivez bien cette vidéo pour en savoir davantage sur le sujet et attraper un superbe carnassier.



  1. Etape 1 : Les leurres métall…

Les leurres métalliques Comme leur nom l’indique, ils sont réalisés en métal.
Ils peuvent comporter une cuillère tournante, une palette métallique qui tourne autour de son axe quand vous la récupérez.
D’autres sont agrémentés d’une cuillère ondulante qui serpente dans l’eau.

Les poissons-nageurs Au départ, ces leurres étaient fabriqués en bois. De nos jours, les modèles sont en matière plastique, de densité et de poids variés.
Ces leurres représentent des imitations de poissons. Dans l’eau, ils vont évoluer d’une manière plus ou moins naturelle, similaire à celle d’une proie habituelle des carnassiers.
Il existe de très grands modèles de poissons-nageurs qui sont destinés aux gros prédateurs. Vous pouvez également les utiliser pour attraper des brochets dont la taille peut atteindre plus de 1m.
Le marché propose une grande variété de poissons-nageurs.

Certains sont articulés, comme le swim bait.
D’autres modèles se présentent en une seule pièce, mais ils possèdent quelquefois une particularité. Ils peuvent contenir une bille à l’intérieur. Lorsque vous les récupérez, ils émettent un bruit spécifique. En marge des vibrations apportées dans l’eau par le déplacement du leurre, ce mouvement est aussi à l’origine d’ondes sonores qui attirent les poissons.
Dans certaines conditions, dans les eaux très profondes ou troubles, les prédateurs ont parfois du mal à repérer leur proie. Le son émis par le poisson-nageur s’avère alors très efficace pour les aider dans la détection.
Ces gros modèles de poissons-nageurs sont très efficaces pour pêcher le sandre, le brochet ou le silure.

Il existe aussi des modèles minuscules de poissons-nageurs de 30mm de longueur, pesant 2g. Ces leurres sont appropriés pour pêcher à la truite et à la perche.
Vous n’avez sans doute pas vu des poissons orange, sauf dans les aquariums. Cette espèce n’existe plus dans le milieu naturel. Il s’agit donc d’une couleur fantaisie pour un leurre.
Il existe des leurres teintés d’une couleur beaucoup plus naturelle, s’apparentant mieux aux alevins.
Le leurre de couleur fantaisie est plutôt incitatif, pour provoquer le carnassier. L’autre modèle est imitatif. Il va simuler une proie naturelle du prédateur.

Les poissons-nageurs peuvent également se présenter sous forme de souris. Ce leurre flotte à la surface de l’eau. Il tourne sur lui-même sous la pression de l’eau pendant sa récupération. Ce modèle est très performant en été pour pêcher les carnassiers dans les herbiers, les hauts-fonds, voire les courants où les carnassiers viennent se poster à l’affût d’une proie.

Le spinner bait
Ce leurre est un véritable incitatif. Il produit une importante stimulation chez le carnassier.
Ce leurre dispose d’un nombre variable de palettes (de 1 à 4) qui tournent et envoient des vibrations dans l’eau. Ces ondes sonores aiguilleront les carnassiers dans le repérage du leurre. Lorsqu’un prédateur l’a identifié, il a généralement besoin de cibler visuellement son attaque.
C’est le rôle de l’autre embout du leurre qui est plus imitatif. Il se présente sous forme de tête de poisson qui se termine par une jupe de silicone, un élément très mobile qui vibre à la moindre rétraction ou sollicitation. C’est à cet endroit que l’attaque du carnassier va être ciblée. Il va se faire prendre puisque l’hameçon se trouve sous la jupe.

Les leurres souples Il s’agit des modèles les plus récents. Ces leurres sont en plastique très souple.
Ils peuvent être armés d’un hameçon simple ou d’un hameçon triple, voire les deux combinés.
Là encore, le marché présente une infinité de formes et de couleurs.

Les fabricants font évoluer de plus en plus les formes de leurs leurres. Au départ, ces éléments étaient surtout imitatifs. De nos jours, ils s’orientent davantage vers la production de vibrations et l’amélioration du comportement du leurre dans l’eau.
Vous avez par exemple l’imitation traditionnelle de petits poissons, appelée chad. Ce leurre comporte une bavette à la queue. Cet élément va s’opposer à l’eau et le faire nager pour le rendre plus attractif. Il s’agit d’un des premiers leurres produits en Europe.
Actuellement, vous pouvez trouver sur le marché des leurres qui se présentent sous forme de bestioles qui ne ressemblent pas à grand-chose, mais qui s’avèrent particulièrement performants dans la pêche aux carnassiers. Ces leurres sont dotés d’appendices très vibratiles.
Pour monter les leurres souples, vous pouvez utiliser un simple hameçon sur tête plombée.
Vous pouvez également trouver des modèles prêts à pêcher, avec une plombée qui est déjà intégrée et un hameçon qui est pré installé. Vous n’avez qu’à l’accrocher au bout de votre ligne et à lancer. Il s’agit d’un leurre souple qui ne nécessite aucun apprêt supplémentaire.

Les critères de choix du leurre Vous choisirez votre leurre en fonction de l’espèce de poisson que vous voulez pêcher.
Si vous recherchez de gros prédateurs, optez pour les leurres de grande taille, durs ou souples.
Si vous convoitez des carnassiers de taille plus modeste, utilisez des leurres de plus petites dimensions.
Votre choix dépendra aussi de la saison. En été, les prédateurs vont surtout s’intéresser à ce qui se passe en surface ou entre deux eaux.
Par contre, en hiver ils vont descendre en profondeur pour trouver un confort thermique et suivre leurs proies. Dans ce cas, il vous faudra recourir à des leurres qui plongeront profondément, comme les leurres souples avec les plombées en tête. Des poissons-nageurs, des grands plongeurs, disposant d’une bavette très droite lui conférant beaucoup de portance, sont aussi efficaces.
Il n’y a pas de règle générale pour le choix du leurre. Pensez :
Au type de poisson que vous recherchez.
A la saison.
Au type de poste que vous allez exploiter.
Le choix sera par la suite tout naturellement.

Pour conclure Si vous aimez la pêche, comme des millions de Français, vous savez très certainement qu’il n’est pas toujours facile de pêcher un gros poisson. Le choix d’un leurre représente un vrai casse-tête si vous êtes un pêcheur débutant. Grâce aux explications apportées dans la vidéo, vous êtes maintenant mieux informé sur les différentes sortes de leurre présentées sur le marché. Vous opterez en vous conformant aux critères définis par notre invité. Vous avez désormais tous les atouts en main pour choisir le leurre approprié à votre partie de pêche. Les gros carnassiers ne résisteront pas à votre leurre.