Comment reconnaît-on un goujon, un gardon, un roteng ? Quelles sont leurs points communs et leurs différences ? Il
est en effet essentiel de faire la différence entre ces 3 espèces. Pour distinguer le goujon du gardon et du roteng,
regardez la vidéo et écoutez les explications de Léopold Sarteau qui est le vice président de la Fédération Nationale
de la pêche en France (www.federationpeche.fr).



  1. Etape 1 : Le goujon

Le goujon Le goujon est un petit poisson qu’on retrouve dans les rivières sur les fonds de sable et de graviers.
Il a une forme allongée.
En général, il est de petite taille et fait aux environs de 15cm tout au plus.
On reconnaît le goujon par ses petits barbillons.
Les barbillons lui servent à détecter sa nourriture sur le fond de sable.
Ses écailles se présentent sous forme de losange.
La couleur du goujon varie en fonction de la rivière où il se trouve.
Le goujon peut en effet être de couleur gris ou brun selon le milieu où il évolue.

Le gardon Le gardon est le poisson le plus courant qu’on puisse trouver dans la plupart des cours d’eau.
Le gardon fait partie des poissons blancs, d’où sa couleur.
Mais sa robe peut tirer vers les tons dorés.
Le gardon est de forme allongée mais légèrement rondouillarde.
Ses nageoires sont un peu rouges, plus ou moins prononcés selon le milieu où il vit.
Ses opercules sont légèrement dorés.
L’oeil du gardon est bien rouge.
Cela permet de distinguer le gardon des autres espèces.

Le roteng Le roteng est souvent confondu avec le gardon.
Néanmoins, le roteng a un corps plus plat.
Il est beaucoup plus haut et beaucoup plus rond.
Les nageoires du roteng sont extrêmement rouges.
Sa gueule légèrement prognathe est son caractéristique qui ne trompe pas.
L’oeil du roteng n’est pas aussi rouge que celui du gardon.

Vous connaissez maintenant les caractéristiques de chacune de ses 3 espèces.
Vous ferez sans problème la différence entre le goujon, le gardon et le roteng.