Vous êtes amateur de pêche et vous aimeriez attraper des brochets ou des perches ? Vous voulez apprendre à choisir un spot pour pêcher les carnassiers et souhaitez connaître la manière de détecter la présence de ce type de poisson ? Dans cette séquence, Loïc Corroyer, rédacteur en chef adjoint du pêcheur de France, sur le site Federationpeche.fr, vous explique comment choisir votre spot pour pêcher les carnassiers en eau douce. Pour mieux repérer les plans d’eau qui abondent en carnassiers, suivez bien la vidéo.



  1. Etape 1 : Les techniques po…

Les techniques pour repérer les carnassiers Tous les canaux se ressemblent. Pour savoir s’il existe des poissons sur un canal bien déterminé, il faut faire preuve d’un très grand sens de l’observation.
En premier lieu, il faut détecter la présence de poissons-fourrages. Ce sont les petits poissons qui servent de nourritures aux carnassiers, comme le brochet, la perche, le sandre ou le black bass.
Vous allez voir, soit des éclairs et des poissons, soit une animation en surface. Cette activité suppose la venue en surface des poissons qui viennent se nourrir. Vous allez repérer facilement un banc de poissons.
Si vous voyez de nombreux petits poissons-fourrages qui sortent de l’eau en faisant des bonds, leur agitation suppose la présence d’un carnassier ou d’un brochet.
S’il n’y a pas d’activité en surface, il vous faut chercher à utiliser une technique spécifique. La meilleure preuve d’activité de carnassiers est la chasse.

Les différentes cachettes d’un carnassier En cas d’inexistence de preuve tangible d’activité, observez la berge du canal. Cherchez tous les accidents ou tous les évènements qui seront susceptibles de casser la monotonie des rives.
Vous pouvez par exemple effectuer un lancer très précis en visant un objet qui se trouve sur l’autre rive.
Choisissez un endroit potentiel se trouvant sur la rive où le poisson est susceptible de se cacher. Les proies vont passer tranquillement devant lui sans le voir et il pourra les attaquer facilement.
Vous pouvez choisir une échelle, une sortie d’écluse ou des cassures qui se trouvent sur les bords du canal.
Dans un milieu naturel, comme une rivière, un étang ou un lac, la logique reste la même. Observez systématiquement l’eau et les alentours immédiats des rives.
Le carnassier peut se cacher sous un bois inondé ou un arbre entier qui est tombé dans l’eau.
Les végétations ou une trouée dans les nénuphars constituent aussi des cachettes idéales pour les carnassiers.
Peignez systématiquement avec vos leurres tous les lieux qui peuvent servir de cachettes aux carnassiers.

Les courants d’eau Les courants constituent un élément qu’il faut aussi observer. Effectivement, les zones des courants ont une incidence directe sur les positionnements des poissons, notamment en été.
Pendant cette saison, l’eau a tendance à se réchauffer. Les poissons vont chercher des endroits plus frais à l’abri des courants où l’eau est beaucoup plus oxygénée.
En hiver, les poissons cherchent refuge dans des endroits plus calmes et dans des trous d’eau assez profonds où la température est plus ambiante.

Pour conclure Grâce aux informations fournies par notre invité, vous disposez de tous les éléments qui vous permettent de détecter la présence des carnassiers dans un spot déterminé. Vous avez maintenant en main la bonne cartographie pour situer et rechercher ces poissons convoités. Si vous avez envie de passer un après-midi à la pêche et que vous ne savez pas où trouver des poissons, ne ratez pas la vidéo. Vous repérerez facilement un spot poissonneux.