Comment reconnaît-on une truite sauvage parmi une bande de truites arc-en-ciel ? Quelles sont les différences
flagrantes entre les deux truites ? Ces deux espèces de truites ont l’air identiques. Mais, elles possèdent effectivement des
signes distinctifs comme leurs nageoires ou leur robe. Pour bien comprendre, écoutez les explications de Léopold
Sarteau, vice président de la Fédération Nationale de la pêche en France (www.federationpeche.fr).



  1. Etape 1 : Les caractéristiqu…

Les caractéristiques de la truite fario La truite de rivière communément appelée truite fario a une forme assez allongée.
Elle présente de gros points rouges sur sa robe.
Sa tête est plutôt allongée.
Ses nageoires sont très bien formées.
La truite fario mesure entre 25cm et 140cm de longueur.
Ce poisson peut se reproduite dès sa deuxième année de vie.
La période de reproduction se situe du mois de novembre au mois de janvier.
Les truites fario femelles pondent entre 1500 et 4000 oeufs par kilo par rapport à leur poids.

Les caractéristiques de la truite arc-en-ciel La truite arc-en-ciel n’as pas de gros points rouges sur sa robe.
En revanche, on peut voir une grosse bande irisée dans le ton des roses qui traverse le corps du poisson.
La tête de la truite arc-en-ciel est beaucoup plus massive.
Lorsque cette truite provient directement des élevages, ses nageoires sont atrophiées.
La truite arc-en-ciel mesure 120cm au maximum chez les mâles.
Cette truite grossit beaucoup plus que la truite des rivières en raison d’une habitude alimentaire moins sélective.
Par ailleurs, elle résiste mieux à la mauvaise qualité de l’eau comparée à la truite fario.

La provenance des deux espèces de truites Ces deux espèces de truite sont bien différentes.
La truite fario est autochtone dans la mesure où elle est présente dans les cours d’Europe depuis des millénaires.
La truite arc-en-ciel quant à elle a été importée à la fin du XIXème siècle des Etats Unis et du Canada.
Ces truites se reproduisent dans les eaux très froides.
C’est pour cette raison qu’elles ne se multiplient pas dans les eaux françaises.

Maintenant vous saurez reconnaître une truite de rivière et la distinguer d’une truite arc-en-ciel.